1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. On refait le monde : le projet de réforme antiterroriste est-il une menace pour la justice?
1 min de lecture

On refait le monde : le projet de réforme antiterroriste est-il une menace pour la justice?

REPLAY - Le projet de loi du gouvernement envisage plus de pouvoir pour les préfets et procureurs. Est-ce une menace pour le pouvoir judiciaire?

Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Crédit : Elodie Grégoire
"On refait le monde" du mardi 5 janvier 2015 - l'intégralité
37:52
Le projet de réforme antiterroriste est-il une menace pour la justice ?
14:11
Le rapprochement Orange – Bouygues Telecom dans l’intérêt du consommateur ?
09:11
En 2 jours, un patron britannique gagne plus qu'un salarié en un an
07:36
Les Républicains : Alain Juppé peut-il tenir la distance ?
07:43

On refait le monde avec :

- L'ancienne patronne du Medef Laurence Parisot
- L'éditorialiste Ivan Rioufol
- Le politologue Roland Cayrol
- Le psychanalyste Gérard Miller

Le projet de réforme antiterroriste a été présenté au Conseil d'Etat par le gouvernement et son contenu a été dévoilé par le quotidien Le Monde. Il prévoit de prolonger des mesures de l'état d'urgence en donnant plus de pouvoirs aux procureurs et aux préfets. Laurence Parisot se prononce en faveur d'une augmentation des pouvoirs de la police mais s'oppose à une diminution de ceux de la justice.
Ivan Riouffol partage cet appel à la prudence en acceptant la nécessité de protection. "Il faut être très vigilants mais on est pas obligés d'être naïfs. Nous sommes dans une guerre permanente et donc il faut faire le sacrifice d'une partie de certaines libertés", analyse l'éditorialiste. 

Roland Cayrol s'oppose à l'idée de contrôle élargi pour des suspicions. "Faire en sorte que des gens qui sont soupçonnés d'avoir l'intention de commettre des actes soient assignés à résidence, soient perquisitionnés, soient maintenus dans la nécessité d'aller pointer pendant plusieurs mois 8h/24, ce n'est plus le respect des libertés individuelles", estime le politologue.

À lire aussi

Pour Gérard Miller, il faut renforcer les dispositifs actuels mais ne pas tomber dans certaines facilités qui pourraient créer un danger. "Quand on facilite la détente policière en matière de balles, ça me fait peur". Le psychanalyste réclame des contrôles supplémentaires.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/