1 min de lecture François De Rugy

"On n'est pas couché" : "J'ai été élu pour cinq ans", rappelle François de Rugy

Alors que les postes importants occupés par des membres de REM doivent être remis en jeu à mi-mandat, le président de l'Assemblée se verrait bien rester jusqu'au bout.

François de Rugy dans "On n'est pas couché"
François de Rugy dans "On n'est pas couché"
Félix Roudaut
Félix Roudaut

La règle est simple. Comme pour tous les postes importants occupés par des membres de La République en Marche (REM), celui de président de l'Assemblée nationale sera remis en jeu à mi-mandat. "Vous aurez donc quelqu'un d'autre devant vous à Noël 2019", avait déclaré Richard Ferrand, président du groupe REM à l'Assemblée le 27 juin. Mais près de quatre mois plus tard, les premières dissensions surviennent, François de Rugy semblant avoir pris ses aises au perchoir.

"Quand on est élu, ce n'est pas pour démissionner", a fait valoir le candidat malheureux à la primaire citoyenne de 2017, samedi 14 octobre sur le plateau d'On n'est pas couché, avant de rappeler que son mandat s'étale sur cinq années. Or, "c'est bien d'avoir la durée pour agir", a poursuivi l'ancien président du parti écologiste devant Laurent Ruquier, Yann Moix et Christine Angot.

Tous les six mois, il y aura des réformes

François de Rugy
Partager la citation

François de Rugy a déjà lancé de nombreux chantiers pour bousculer les habitudes tenaces du Palais Bourbon. Suppression du régime spécial des retraites pour les députés, fin des avantages de transports pour les anciens élus, alignement de l'assurance-chômage sur le régime ordinaire... Ces projets ambitieux ont été décidés dès le 2 août. Et le président de l'hémicycle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin : "tous les six mois, il y aura des réformes", promet-il.

Un goût pour l'action que François de Rugy met en avant pour justifier son envie de rester. Il participera toutefois au débat au sein de La République en Marche qui se tiendra à mi-mandat au sujet du renouvellement des postes. Remettra-t-il alors sa candidature en jeu ? "On verra à la conclusion (du débat, ndlr)", lâche le quadragénaire avec un brin de mystère. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François De Rugy La République En Marche Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants