1 min de lecture Réforme des retraites

Omissions de Jean-Paul Delevoye : Édouard Philippe le défend

Le haut-commissaire est fragilisé par des révélations embarrassantes en plein conflit contre la réforme des retraites.

Le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye
Le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Cumul de fonctions interdit par la Constitution, accusations de conflit d'intérêts avec les assurances... Après les mises en cause du haut-commissaire aux retraites sur ses activités parallèles, le Premier ministre Édouard Philippe, juge que "la bonne foi de Jean-Paul Delevoye est totale", selon une déclaration publiée sur le site du Parisien samedi 14 décembre.

Le "Monsieur retraites" du gouvernement a reconnu avoir omis de déclarer à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui scrute patrimoine et activités des membres du gouvernement, sa fonction d'administrateur bénévole dans un institut de formation de l'assurance, l'Ifpass. 

D'autres oublis sont apparus depuis : il siège bénévolement depuis 2016 au conseil d'administration de la Fondation SNCF, et préside l'Observatoire régional de la commande publique des Hauts-de-France.

Il s'en est expliqué

Édouard Philippe
Partager la citation

Jean-Paul Delevoye a aussi cumulé sa fonction gouvernementale avec celle, rémunérée, de président d'un "Think tank" du monde de l'éducation, Parallaxe - cumul qu'il avait déclaré mais qui, a-t-il appris depuis, n'était pas autorisé.

À lire aussi
Yves Veyrier, secrétaire général de la Force Ouvrière, le 3 mars 2020 réforme des retraites
Réformes des retraites : il faut "tout reprendre à zéro", affirme Yves Veyrier sur RTL

Selon le chef du gouvernement, "il s'en est expliqué. Quand il a eu la certitude que quelque chose dans sa déclaration n'allait pas, il a à la fois démissionné des mandats pour lesquels il n'était pas rémunéré, et s'est engagé à rembourser immédiatement les sommes en question". "Je pense que la bonne foi de Jean-Paul Delevoye est totale", a-t-il ajouté.

Jean-Paul Delevoye n'a pas exclu de démissionner pour préserver la réforme des retraites dont il est l'artisan et qui est contestée de toutes parts. "Ce n'est pas à moi de juger mais si j'estimais, à un moment, que je suis devenu un sujet de fragilité, j'en tirerais les conséquences", a-t-il déclaré vendredi à Libération.

Le procureur de Paris a demandé des précisions à la HATVP sur le défaut de déclaration d'activité de Jean-Paul Delevoye. Une réunion du collège de la Haute autorité se tiendra mercredi 18 décembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants