1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Olivier Mazerolle : "Mélenchon c'est l'abbé Pierre, son programme c'est Marx"
2 min de lecture

Olivier Mazerolle : "Mélenchon c'est l'abbé Pierre, son programme c'est Marx"

LE MAG POL - Le leader de la France insoumise connaît une percée colossale dans les sondages en cette fin de campagne.

Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting en plein air à Marseille, dimanche 9 avril 2017.
Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting en plein air à Marseille, dimanche 9 avril 2017.
Crédit : Boris HORVAT / AFP
Olivier Mazerolle : "Mélenchon c'est l'abbé Pierre, son programme c'est Marx"
00:34:26
Philippe Robuchon & Ludovic Galtier

Quatre candidats pour deux places qualificatives pour le second tour. À sept jours du premier tour du scrutin, François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon se disputent plus que jamais le fauteuil de président. Un électeur sur trois n'a toujours pas déterminé son vote. "Tout est possible", reconnaît Guillaume Roquette, journaliste au Figaro. "Ça signe un fossé inédit entre l'offre politique et les attentes des Français. Le fait qu'il n'y en ait pas un qui se détache parmi les quatre montre à quel point les Français sont désorientés par cette élection et à quel point ils ne se reconnaissent pas dans leurs politiques."

Christophe Jakubyszyn (TF1-LCI) ne fait "pas du tout" la même analyse de la situation. "Jamais, l'offre politique n'a été aussi claire sur une élection présidentielle. On peut voter pour l'Européen Macron, le traditionaliste Fillon, l'extrême gauche Mélenchon ou l'extrême droite Le Pen. Les Français sont perdus par l'état de leur pays, l'état de leur économie, le monde dans lequel on vit." Olivier Mazerolle, éditorialiste RTL, synthétise : "Il y a une offre politique qui n'apparaît pas clairement parce que la campagne présidentielle a été recouverte par les émotions, par l'apparence. Par exemple, il y a un contraste entre la manière dont Jean-Luc Mélenchon fait campagne et la réalité de son programme. C'est l'abbé Pierre et quand on lit son programme, c'est Marx. Dans ce contexte-là, Marine Le Pen fait presque vieille."

Le taux d'abstentionnistes peut-il baisser dans la dernière semaine de campagne ? "La France est beaucoup plus à droite qu'elle ne l'était il y a quelques années, et pourtant on ne voit pas aujourd'hui ces électeurs dans les intentions de vote." Olivier Mazerolle "ne sait pas" si les abstentionnistes d'aujourd'hui se rendront aux urnes le 23 avril. "On a transformé cette présidentielle en série télévisée. Ce sont les comiques qui sont les commentateurs les plus suivis. Pourquoi faudrait-il se déranger pour des guignols ?", conclut-il.

Les chroniques du "Mag Pol"

Moi Candidat
La Campagne en Famille

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.