1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nouveau gouvernement : la réforme des retraites fait déchanter pour le poste de premier ministre
2 min de lecture

Nouveau gouvernement : la réforme des retraites fait déchanter pour le poste de premier ministre

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé que le gouvernement de Jean Castex resterait en place jusqu'au 13 mai.

Emmanuel Macron, lors de son unique meeting à La Défense Arena à Nanterre, le 2 avril 2022.
Emmanuel Macron, lors de son unique meeting à La Défense Arena à Nanterre, le 2 avril 2022.
Crédit : Thomas COEX / AFP
Marie-Pierre Haddad

Axe majeur du second quinquennat d'Emmanuel Macron, la réforme des retraites sera au menu des premiers mois de prise de poste du prochain locataire de Matignon. Le président de la République avait esquissé les qualités nécessaires pour être chef du gouvernement. Le prochain premier ministre devra être "attaché à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive". 

Pour l'instant, la nomination du premier ministre et de son gouvernement se font attendre. "Le gouvernement Castex ira au bout du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, qui s'achève le 13 mai minuit", a déclaré le porte-parole Gabriel Attal, rapportant les propos du chef de l'État lors du Conseil des ministres. 

"Le gouvernement est à la tâche pour agir, protéger les Français, prendre toutes les décisions nécessaires, et le temps des décisions individuelles et des nominations n'est pas venu. Aucune proposition n'a été faite à qui que ce soit en la matière", a-t-il ajouté.

Je suis toujours fidèle à mes idées

Valérie Rabault

Il ne pourra pas échapper à la mise en place de l'épineuse réforme des retraites. Consciente de cette mission délicate, Valérie Rabault a indiqué à BFMTV avoir été approchée pour Matignon. Elle a précisé avoir refusé le poste de premier ministre parce qu'elle ne souhaite pas avoir à porter le projet de la retraite à 65 ans. "Je suis toujours fidèle à mes idées", a-t-elle expliqué au HuffPost, en estimant que cette réforme "est un marqueur de droite".

À écouter aussi

La député socialiste a ajouté : "Ils feront la retraite à 65 ans, c’est contraire à mes convictions. Je suis élue d’une circonscription rurale, quand je vois les petites retraites des agriculteurs, je ne peux pas défendre un tel texte". De son côté, l'entourage d'Emmanuel Macron a indiqué que "le président n'a proposé le poste de Premier ministre à personne".

Avant cela, le président de la République a tapé à la porte des personnalités de gauche compatible avec le "et en même temps" : Véronique Bédague, actuelle numéro 2 de la société immobilière Nexity et ancienne directrice de cabinet de Manuel Valls. Elle a aussi décliné l'offre.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.