1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Notre-Dame de Lourdes : Macron violemment apostrophé par un homme
1 min de lecture

Notre-Dame de Lourdes : Macron violemment apostrophé par un homme

Lors de sa visite au sanctuaire de Lourdes, vendredi 16 juillet, Emmanuel Macron a été violemment apostrophé par un individu.

Emmanuel Macron rencontre les chanteurs d’une comédie musicale de théâtre avec le maire de Lourdes Thierry Lavit, lors d’une visite au sanctuaire catholique de Notre-Dame-de-Lourdes, dans le sud-ouest de la France, le 16 juillet 2021.
Emmanuel Macron rencontre les chanteurs d’une comédie musicale de théâtre avec le maire de Lourdes Thierry Lavit, lors d’une visite au sanctuaire catholique de Notre-Dame-de-Lourdes, dans le sud-ouest de la France, le 16 juillet 2021.
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Camille Guesdon & AFP

Un nouvel incident s'est produit lors du "tour de France des territoires" d'Emmanuel Macron. En visite au sanctuaire de Lourdes, vendredi 16 juillet, le président de la République a été apostrophé par un homme dans l'après-midi, pendant qu'il écoutait la troupe de la comédie musicale "Bernadette de Lourdes". "Honte à vous ! C’est un scandale ! Vous êtes un athée, un athée primaire, vous n’avez aucune raison d’être là", s'est écrié l'homme, avant d'être maîtrisé par les services de sécurité présents sur place. En se débattant, il a blessé un garde du sanctuaire qui tentait de l'éloigner d'Emmanuel Macron.

Le président de la République a peu réagi à l'incident. Au second jour de son déplacement dans les Hautes-Pyrénées, plusieurs centaines de pèlerins étaient présents à Notre-Dame de Lourdes, le plus grand centre de pèlerinage catholique français, qui accueille quelque 15.000 visiteurs quotidiens. Emmanuel Macron est le premier président de la Ve République à venir visiter ce lieu symbolique du catholicisme. Le chef de l'État en a profité pour admirer la grotte de Massabielle, où Bernadette Soubirous aurait eu des apparitions de la vierge en 1858.

Après avoir fermé durant les confinements, Mgr Antoine Hérouard, le délégué apostolique du lieu a confié que "le sanctuaire revit mais nous accueillons essentiellement des Français. Les étrangers, qui représentaient 65 % des pèlerins, ne sont pas là". Le sanctuaire, qui s'étend sur 52 hectares, avec notamment trois basiliques, espère recevoir un peu plus d'un million de visiteurs cette année, contre 3,5 millions par an avant la crise sanitaire. La visite d'Emmanuel Macron est "une reconnaissance de l’importance du sanctuaire", "un lieu incontournable" dans la région qui a "une notoriété dans le monde entier", selon Mgr Hérouard.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/