1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. NDDL : le maintien à Nantes-Atlantique, "bien plus économique", dit de Villiers
1 min de lecture

NDDL : le maintien à Nantes-Atlantique, "bien plus économique", dit de Villiers

INVITÉ RTL - Fervent opposant à la construction de Notre-Dame-des-Landes, Philippe de Villiers demande à Emmanuel Macron d'abandonner le projet.

Une marche des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 21 octobre 2017
Une marche des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 21 octobre 2017
Crédit : AFP / Loïc Venance
NDDL : le maintien à Nantes-Atlantique, "bien plus économique" selon Philippe de Villiers
06:42

Les médiateurs chargés de sortir de l'impasse dans le dossier de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes ont rendu mercredi leur rapport à Édouard Philippe. Selon celui-ci, un transfert de l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes ou son maintien à Nantes-Atlantique sont deux options "raisonnablement envisageables".

Philippe de Villiers trouve deux mérites à ce document. "Le premier est d'avoir remis en piste l'option de Nantes-Atlantique (...) et le second est d'avoir rétabli la vérité des chiffres sur Notre-Dame-des-Landes", développe l'ancien président du Conseil général de Vendée. La construction de l'aérogare devrait en effet coûter près de 940 millions d'euros, contre 500 millions pour la rénovation de Nantes-Atlantique.

"Ce rapport est équilibré et permet d'établir les bases d'une comparaison honnête", poursuit le fondateur du Puy du Fou. Fervent opposant à la construction de Notre-Dame-des-Landes, Philippe de Villiers demande à Emmanuel Macron d'abandonner le projet.

À la place du président de la République, le président de Mouvement pour la France prendrait une décision "siamoise" et "simultanée", à savoir le "rétablissement de l'état de droit" dans la ZAD et l'annonce de la modernisation de Nantes-Atlantique. "C'est la solution la plus économique, la plus écologique, la plus rapide et la plus équilibrée en terme d'aménagement du territoire", plaide Philippe de Villiers.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/