1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite "recoudre Paris avec sa banlieue"
1 min de lecture

Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite "recoudre Paris avec sa banlieue"

INVITÉE RTL - À l'occasion du Conseil de Paris qui a lieu lundi 30 janvier, Nathalie Kosciusko-Morizet défend sa proposition qui a souvent créé la polémique : couvrir le périphérique de Paris.

Nathalie Kosciusko-Morizet, le 21 novembre sur RTL
Nathalie Kosciusko-Morizet, le 21 novembre sur RTL
Crédit : RTL
Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite "recoudre Paris avec sa banlieue"
05:08
Nathalie Kosciusko-Morizet 30.01.17
05:08
Vincent Parizot & Christelle Rebière

À quoi ressemblera le Paris de demain ? Le périphérique parisien pourrait-il devenir un simple boulevard où l'on pourrait se promener à pied, sans être arrêtés par aucun feu rouge à l'intérieur de la capitale ? Ces idées ressemblent à de la science-fiction et pourtant, cela fait partie des projets dont le Conseil de Paris s'est emparé, à l'occasion de son ouverture lundi 30 janvier. 

Chef de file de l'opposition à la mairie de ParisNathalie Kosciusko-Morizet propose quant à elle une mesure spectaculaire : la couverture totale du boulevard périphérique. Une mesure indispensable pour redonner vie à des endroits délaissés selon elle : "Le boulevard périphérique est anachronique. C'est une blessure, comme une fracture dans l'espace urbain", déplore la députée qui souhaite "recoudre Paris avec sa banlieue".

Un coût important

Souvent accusée de vouloir "cacher la poussière sous le tapis", Nathalie Kosciusko-Morizet rétorque : "Il y a de plus en plus de pollution, il y a de plus en plus de bruit. C'est un espace qui n'est pas utilisé, qui est délaissé", justifie-t-elle. 

Reste que ce chantier coûterait des milliards d'euros pour recouvrir ce périphérique long de plus de 30 kilomètres. Faux, assure la Républicaine. "Ce n’est pas vrai, car aujourd'hui vous avez plein de terrains sur le bord du périphérique que vous ne pouvez pas utiliser à cause de la pollution. Si vous les couvrez, vous les rendez utilisables et vous financez une grande partie des travaux", assure l'ancienne candidate à la primaire de la droite. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/