2 min de lecture Primaire PS

Najat Vallaud-Belkacem répond à François Fillon sur les programmes d'Histoire

LE GRAND JURY - La ministre de l'Éducation nationale s'oppose au discours tenu le 24 novembre par François Fillon, selon lequel l'enseignement d'Histoire à perdu en qualité.

Benjamin Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
Le Grand Jury du 27 novembre 2016 Crédit Média : Olivier Mazerolle | Durée : | Date :
La page de l'émission
104761573555224952563
Clémence Bauduin
Journaliste

François Fillon a affirmé, lors du débat de l'entre-deux-tours de la primaire de la droite, jeudi 24 novembre, que certains personnages historiques comme Clovis et Voltaire n'étaient plus abordés dans les programmes scolaires. Cette remise en cause de l'enseignement d'Histoire en primaire, au collège et au lycée, est considérée par Najat Vallaud-Belkacem, invitée du Grand Jury de ce 27 novembre, comme l'origine de "débats fumeux". "L'histoire qui se raconte - grâce aux programmes - à nos élèves, est l'Histoire telle qu'elle a été écrite par les historiens, qui sont les seuls bien placés pour nous dire ce qu'il s'est passé", lance la ministre.

"L'Histoire, telle qu'elle s'enseigne, n'a pas à prendre parti, à être idéologisée : elle doit se raconter telle qu'elle s'est produite. Lorsqu'il y a eu des pages sombres dans l'Histoire de France, bien sûr qu'il faut les raconter aux élèves", rétorque Najat Vallaud-Belkacem. "Comment voulez-vous rendre nos élèves fiers du fait que notre pays a aboli l'esclavage si vous ne leur avez pas d'abord expliqué que l'on a esclavagisé ? C'est stupide", poursuit-elle. "Nous appartenons tous à un même pays donc nous devons bien connaître son Histoire, y compris l'inscription de ce pays dans le monde qui l'entoure, pour en être fiers mais pour connaître aussi ses moments d'ombre", poursuit la ministre, favorable à l'idée d'un récit national, tandis que François Fillon dénonce une connotation de repentance, dans les livres d'Histoire, par rapport au comportement de la France à travers les siècles.

Approches chronologiques et thématiques

"En ma qualité de ministre de l'Éducation nationale, j'ai systématisé à l'école le fait que les élèves participent aux cérémonies commémoratives pour que, au-delà du travail d'Histoire, le travail de mémoire soit aussi réalisé", avance par ailleurs Najat Vallaud-Belkacem. "Oui, il y a une identité commune qui se crée, qui se transmet de générations en générations, où les élèves sont capables de dire, quelles que soient leurs origines ou leurs milieux sociaux, quelles sont les grandes dates, les grands personnages, les grands événements", affirme-t-elle.

À lire aussi
Manuel Valls le 5 juillet 2017 à Paris. Manuel Valls
Manuel Valls ne se voyait pas remporter la présidentielle "cette fois-ci"

François Fillon met par ailleurs en cause la réduction de l'approche chronologique dans l'Histoire au profit d'une approche thématique. "On n'a absolument pas remis en cause l'apprentissage chronologique de l'Histoire, rétorque Najat Vallaud-Belkacem. Ce qui est vrai, en revanche, c'est que l'on apprend à l'école primaire l'Histoire au sens large - c'est-à-dire que vous passez en revue un certain nombre de périodes historiques - et il arrive, en effet, qu'au collège l'on revienne sur ces périodes historiques pour les approfondir", explique la ministre. "C'est bien naturel d'avoir abordé la guerre de Cent Ans à l'école primaire et d'être amené à y revenir, pour entrer davantage dans les détails, en classe de cinquième par exemple, pour aborder Jeanne d'Arc plus précisément".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Najat Vallaud-Belkacem Le grand Jury
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786002398
Najat Vallaud-Belkacem répond à François Fillon sur les programmes d'Histoire
Najat Vallaud-Belkacem répond à François Fillon sur les programmes d'Histoire
LE GRAND JURY - La ministre de l'Éducation nationale s'oppose au discours tenu le 24 novembre par François Fillon, selon lequel l'enseignement d'Histoire à perdu en qualité.
https://www.rtl.fr/actu/politique/najat-vallaud-belkacem-repond-a-francois-fillon-sur-les-programmes-d-histoire-7786002398
2016-11-27 14:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Khp3aFEux8IW_KhH0Grxsw/330v220-2/online/image/2016/1127/7786002494_najat-vallaud-belkacem-etait-l-invitee-du-grand-jury-dimanche-27-novembre.JPG