2 min de lecture Élections municipales

Municipales à Paris : remous au sein de LaREM à quelques jours de la désignation du candidat

Le 9 juillet, 6 candidats à la candidature passeront un oral devant les membres de la commission d’investiture de LaREM afin d’être départagés, avec un résultat qui pourrait être connu dès le lendemain.

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy iTunes RSS
>
Municipales à Paris : remous au sein de LaREM à quelques jours de la désignation du candidat Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Marie-Pierre Haddad

Dans 10 jours, la Commission nationale d’investiture de La République En Marche est censée désigner son candidat à Paris pour les municipales en 2020. L’issue n’est pas aussi certaine qu’il y paraît. Non mais sur le papier, c’est vrai, le suspens semble assez limité. 

Le calendrier est même fixé : le 9 juillet prochain, 6 candidats à la candidature passeront en principe un oral devant les membres de la commission d’investiture de LaREM afin d’être départagés, avec un résultat qui pourrait être connu dès le lendemain. Les volontaires ont jusqu’à la fin de la semaine pour déposer leur dossier - dossier qui comprendra d’ailleurs un "engagement sur l’honneur" à soutenir le candidat investi par le mouvement à la fin.


Sauf que le timing de ce processus de désignation a été publiquement débattu. Plusieurs candidats plaidant pour obtenir un report, tandis que les autres - Benjamin Griveaux, le favori, en tête - espèrent bien aborder la rentrée de septembre en qualité de candidat officiel de LaREM. 

Candidat du président ?

En toile de fond, l’ensemble des candidats craignent surtout - quand il ne déplorent pas carrément – que tout ce processus ne soit qu’une mise en scène qui débouchera forcément sur la désignation de l’ex porte-parole du gouvernement. Quand bien même l'un de ses concurrents, Cédric Villani, faisait presque jeu égal avec lui dans notre sondage BVA ce mois-ci.

À lire aussi
Élisabeth Borne et Gérald Darmanin, le 15 novembre 2017 élections municipales
Municipales 2020 : le cas délicat de ces ministres qui veulent être candidats

Et force est de constater que lorsque les micros sont coupés, les ténors de la majorité présidentielle reconnaissent volontiers que, des 6 candidats, Benjamin Griveaux est "évidemment" celui du président. L’un de ses conseillers officieux m’a même assuré l’avoir entendu le dire plusieurs fois récemment. En ajoutant : "Emmanuel Macron se souvient qu’on lui annonçait encore une vaste défaite en janvier 2017. Il pense qu’on peut prendre Paris"

Et Benjamin Griveaux dans tout ça ?

Alors l’affaire est-elle dans le sac pour Griveaux ? Les choses semblent un peu plus compliquées que ça. "Si la CNI a lieu, si elle est vraiment convoquée le 9 juillet, c’est que Benjamin va en sortir victorieux", glissait par exemple hier soir, volontairement ambigu, un autre interlocuteur régulier du chef de l’État. "Le sujet n’est pas de choisir entre Benjamin Griveaux et Cédric Villani, mais entre Benjamin Griveaux et ne rien décider en juillet", décryptait encore pour moi un conseiller de la majorité la semaine dernière. 

Traduction : s’il est bel et bien favori, le député de Paris ne l’est que par défaut, et le chef de l’État, qui, disent tous ceux qui lui en parlent, tient beaucoup à remporter la bataille de Paris, pourrait décider de repousser le moment de la décision de quelques semaines, histoire de ne pas "s’enfermer" dans une candidature qui n’emballe pas encore suffisamment les foules, de l’avis général.


Commentaire en off d’un député qui suit de près les affaires parisiennes : "C’est dur pour Benjamin. Il n’est pas aidé. Mais il aurait fallu l’investir au lendemain de son départ. Chaque semaine qui passe, le ramène un peu plus vers la CNI, il devient un peu plus le candidat de l’appareil quand il devrait être en train de parler aux Parisiens…". Réponse, au plus tard, le 9 juillet prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Élections municipales à Paris La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797956881
Municipales à Paris : remous au sein de LaREM à quelques jours de la désignation du candidat
Municipales à Paris : remous au sein de LaREM à quelques jours de la désignation du candidat
Le 9 juillet, 6 candidats à la candidature passeront un oral devant les membres de la commission d’investiture de LaREM afin d’être départagés, avec un résultat qui pourrait être connu dès le lendemain.
https://www.rtl.fr/actu/politique/municipales-a-paris-remous-au-sein-de-larem-a-quelques-jours-de-la-designation-du-candidat-7797956881
2019-07-01 08:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JoFfQPdrakSwcaNvmlI1cA/330v220-2/online/image/2019/0614/7797851195_candidats-larem-aux-municipales-de-paris-en-2020.jpg