1 min de lecture Élections municipales à Paris

Municipales à Paris : "J'ai entendu à l'Élysée que ma candidature était légitime", lance Villani

INVITÉ RTL - Le député LaREM de l'Essonne est candidat à l'investiture à Paris. Rival de Benjamin Griveaux, il réfute l'idée que l'ancien porte-parole du gouvernement soit le candidat d'Emmanuel Macron.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Villani candidat à Paris : "J'ai entendu à l'Élysée que ma candidature était légitime" Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Marie-Pierre Haddad

"La course est enfin lancée", estime Cédric Villani. Le député La République En Marche de l'Essonne est candidat aux élections municipales à Paris en 2020. L'élu de la majorité fait référence aux démissions de Benjamin Griveaux et de Mounir Mahjoubi du gouvernement pour eux aussi se lancer dans la campagne

Invité à l'antenne de RTL ce jeudi 28 mars, Cédric Villani réfute l'idée selon laquelle le porte-parole du gouvernement démissionnaire serait le candidat d'Emmanuel Macron. "J'ai entendu à l'Élysée que ma candidature, comme les autres, était légitime. Je suis sûr que le mouvement aura à cœur de mettre en place des règles claires et transparentes pour départager les candidats en toute équité", explique-t-il. 

Et d'ajouter : "Si le président avait voulu me décourager, bien sûr qu'il l'aurait fait. Mais ce n'est pas le cas (...) Une candidature se joue sur la vision".

Vers une primaire organisée par LaREM ?

Au sein de La République En Marche, l'investiture à Paris attire de nombreux candidats : Benjamin Griveaux, Mounir Mahjoubi, Anne Lebreton, Cédric Villani, et il se murmure que Hugues Renson, vice-président de l'Assemblée nationale serait aussi intéressé. 

À lire aussi
Valérie Pécresse, le 29 août 2019. élections municipales à Paris
Municipales à Paris : la main tendue de Valérie Pécresse à Rachida Dati

Faut-il organiser une primaire ? "Ce n'est pas au candidat de décider de comment cela se fera. C'est au bureau exécutif de dire les règles claires, en toute transparence. Je m'adapterai à toutes les règles, avec l'objectif de m'insérer dans le mouvement, en reprenant le programme qui se met en place", répond l'élu de l'Essonne. 

En 2014, Cédric Villani avait soutenu le projet d'Anne Hidalgo à Paris. "On a vu une gestion qui était clivante. C'est ce que j'entends de la part de tout le monde (...) En 2014, j'ai soutenu le programme qui portait les meilleurs objectifs. Ce sont les méthodes de gouvernance et certains résultats qui m'ont déçu". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales à Paris Paris La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants