1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Municipales à Paris : Buzyn "perturbe le tête à tête Hidalgo-Dati", selon Mazerolle

Municipales à Paris : Buzyn "perturbe le tête à tête Hidalgo-Dati", selon Mazerolle

ÉDITO - L'entrée en lice d'Agnès Buzyn a changé les choses dans la campagne des municipales à Paris. Sa candidature vient bouleverser le face-à-face qui s'était installé entre Anne Hidalgo et Rachida Dati.

Agnès Buzyn, candidate LaREM à la mairie de Paris
Agnès Buzyn, candidate LaREM à la mairie de Paris
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Municipales à Paris : Buzyn "perturbe le tête à tête Hidalgo-Dati", selon Mazerolle
02:54
Municipales à Paris : Buzyn "perturbe le tête à tête Hidalgo-Dati", selon Mazerolle
02:54

Les sondages sont formels : Paris aura de nouveau une femme comme maire. C'est incontestable, la bataille de Paris est un duel de femmes. Reste à savoir qui va gagner car l'entrée en lice d'Agnès Buzyn a changé les choses. Elle a créé un choc psychologique. Alors que Benjamin Griveaux était à la baisse, Agnès Buzyn progresse. 

Elle n'est encore que troisième dans les sondages, mais pas très loin d'Anne Hidalgo et de Rachida Dati. On ne sait pas encore si cela va durer, mais on sent qu'elle a du potentiel. Dans une ville qui vote en majorité pour Macron, elle est en passe de perturber le tête à tête Hidalgo-Dati qui s'était installé dans le paysage électoral parisien. 

Si Anne Hidalgo reste en tête dans les sondages, reste à savoir qui de Rachida Dati ou d'Agnès Buzyn va être la mieux placée pour la défier. La différence de personnalité va jouer incontestablement. Rachida Dati, c'est la répartie, la battante qui clash, cogne et n'hésite pas à aller sur les terrains difficiles. Agnès Buzyn est plus l'océan calme, déterminée sans doute, mais qui veut mener une campagne paisible, rassurante. La différence est là, car leurs programmes sont très proches. 

Vie quotidienne, sécurité, propreté... Autant de thématiques communes

C'est frappant quand on lit les interviews qu'elles donnent dans Le Parisien et Le Journal du Dimanche datés du dimanche 23 février. Toutes les deux mettent en avant la vie quotidienne, la sécurité, la propreté. Toutes les deux visent Anne Hidalgo et lui reprochent son plan anti-voitures radical, qui provoque des bouchons. Il y a des nuances, des différences bien sûr, mais les grandes orientations sont bien les mêmes pour toutes les deux. La différence réside surtout dans la manière de les dire. 

Aucune des trois femmes candidates ne peut gagner seule. Anne Hidalgo peut compter sur le ralliement des Verts. Pour la battre, Rachida Dati et Agnès Buzyn vont devoir s'entendre au deuxième ou au troisième tour. C'est leur grand défi. Toutes les deux affirment avoir pour objectif prioritaire de battre Anne Hidalgo, mais elles sont obligées de se bagarrer avant le premier tour pour espérer précéder l'autre. Pas facile de se retrouver ensuite.

Hidalgo favorite pour le titre, mais ça bouge à Paris

Rachida Dati affirme qu'elle se posera la question des alliances après le premier tour. Agnès Buzyn dit assez subtilement du bien de Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, qui n'est pas une fan de Rachida Dati. Elle mise manifestement sur le ralliement d'un ou deux maires d'arrondissement de droite, qui seront prêts à la se joindre à elle sans problème si elle est la mieux placée pour battre Hidalgo. 

Il n'est pas certain que ces manœuvres calment l'ardeur volcanique de Rachida Dati. Ces perspectives rassurent Anne Hidalgo, qui reste toujours la favorite pour le titre. Mais ça bouge à Paris, rien n'est joué. Le 4 mars prochain, le débat d'avant premier tour sur RTL s'annonce passionnant. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/