2 min de lecture Élections municipales

Municipales à Auxerre : ce qu'il faut savoir sur la bataille électorale

Soutenu par le parti présidentiel, Guy Férez, candidat à sa propre succession à la mairie d'Auxerre, a été investi par son ancien parti, le PS. Il présente une liste hétéroclite alors que Les Verts font bande à part.

Guy Férez, maire sortant d'Auxerre.
Guy Férez, maire sortant d'Auxerre. Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Une liste sans étiquette mais où se côtoient socialistes et marcheurs, qui prennent soin de garder leurs distances avec les enjeux nationaux : à Auxerre, le maire sortant Guy Férez, ex-PS, a obtenu l'investiture de son ancien parti et du parti présidentiel.

Aux commandes de la préfecture de l'Yonne depuis presque 19 ans, Guy Férez, 66 ans, promet "un nouvel équilibre" pour la ville. "Nous sommes sur une élection territoriale, sur la base d'un projet, qui n'est pas une base idéologique", fait-il valoir. L'édile rappelle aussi qu'il s'était déjà fait élire sans étiquette en 2014 après "une campagne purement locale" et avec une liste dont les appartenances allaient du PS à l'UDI en passant par EELV, le MoDem et les radicaux de gauche.

Pour le PS, LREM peut soutenir les maires sortants

Celui qui soutenait Manuel Valls à la primaire socialiste s'est rangé derrière Emmanuel Macron à la présidentielle, puis derrière les candidats de la majorité aux législatives et aux européennes. Guy Férez a fait ses trois premiers mandats en tant que socialiste. L'été dernier, il a rendu sa carte au PS. Pas de quoi rebuter le premier secrétaire fédéral du parti socialiste dans l'Yonne, Mani Cambefort, qui brigue son premier mandat en 5e position sur la liste du maire sortant.

Pour le premier secrétaire Olivier Faure : LREM peut soutenir les maires sortants PS ou apparentés autant qu'elle le veut, à condition que le candidat validé ne soutienne pas le gouvernement. Une condition remplie par le maire d'Auxerre, a jugé le Parti socialiste. À Auxerre, "il est clair que les personnes qui seront au conseil municipal au nom du PS sont dans l'opposition à la politique gouvernementale actuelle", insiste Mani Cambefort. Mais "il y a la politique nationale, sur laquelle il est difficile de se regrouper, et la politique locale".

À lire aussi
Gilles Le Gendre au Grand Jury élections municipales à Paris
Municipales à Paris : Le Gendre ne voit pas "Villani comme favori" pour remplacer Griveaux

Outre le PS et LREM, la liste compte quelques noms du MoDem, du centre droit, d'Agir, des radicaux de gauche et "de la société civile", selon l'équipe du premier édile qui avance le chiffre de "64% de nouveaux candidats".

Les écologistes à part

Les écologistes, membres de la majorité sortante, mèneront pourtant campagne de leur côté, sur deux listes distinctes."Ils pensent que ce qu'ils ont fait aux européennes, il vont le traduire aux municipales", mais "les politiques d'écologie et de développement durable on les a portées ensemble", tacle Guy Férez.

Pour le maire sortant, son bilan et sa "personnalité d'ouverture" ont permis de sceller le double soutien PS-LREM et seront l'enjeu du scrutin: "C'est une élection qui va se faire pour ou contre moi." Guy Férez a dévoilé mi-janvier les grandes lignes de son programme. Sans surprise, elles font la part belle au développement durable, de la transition énergétique au développement de transports publics à hydrogène.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Auxerre Yonne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants