2 min de lecture Élections municipales

Municipales : la maire de Nantes promet la gratuité des transports le week-end

RÉACTIONS - En cas de réélection aux municipales de mars 2020, la maire PS de Nantes Johanna Rolland a promis jeudi 13 juin la gratuité des transports le week-end. Une annonce choc critiquée par son opposition.

Le tramway passant au pied du château des ducs de Bretagne à Nantes, le 30 avril 2019
Le tramway passant au pied du château des ducs de Bretagne à Nantes, le 30 avril 2019 Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

Promesse électoraliste ou véritable avancée écologique ? La maire PS de Nantes Johanna Rolland a lancé sa campagne municipale chez nos confrères de Ouest France jeudi 13 juin. Et une annonce n'a pas manqué de faire réagir : la gratuité des transports nantais les samedis et dimanches, en cas de réélection en mars 2020. 

"Je propose (...) la gratuité des transports en commun le week-end. Avec une baisse de 20 % environ du tarif pour tous les abonnés", explique-t-elle dans les colonnes du quotidien. Une réponse, selon elle, "aux enjeux écologiques, de pouvoir d’achat et d’attractivité du centre-ville" de la capitale des Ducs de Bretagne. Un "choix politique fort", estimé à 15 millions d'euros, mais "une posture électoraliste" pour d'autres. 

Contacté par RTL.fr, l'entourage de la maire de Nantes assure que la "la mise en oeuvre" de cette annonce se fera après les municipales de 2020, "dans la foulée" des décisions métropolitaines déjà prises en matière d’infrastructures urbaines. "Johanna Rolland ne s'est pas réveillée après les élections européennes (...) La transition écologique, elle l'a prise à bras le corps", insiste-t-on au sein de son cabinet. 

Une "posture électoraliste" pour l'opposition

Expérimenté à l'occasion des manifestations "gilets jaunes", le dispositif de gratuité des transports aurait d'ailleurs recueilli un "franc-succès". Du côté de l'opposition municipale, Laurence Garnier, la présidente des élus de la Droite et du Centre dénonce une "posture électoraliste" ne répondant pas "au réel enjeu de la mobilité de demain : réduire nos besoins de déplacements". 

À lire aussi
Boris Ravignon, maire LR de Charleville-Mézières. maires
Sécurité : "Le seul patron doit être le maire", estime Boris Ravignon sur RTL

"Le leurre de la gratuité ne trompe personne (...) Rien n’est gratuit : à la fin il y a toujours quelqu’un qui paie, en occurrence le contribuable", nous affirme la candidate LR aux prochaines municipales, qui entend lutter contre la "saturation des déplacements" en favorisant notamment "le travail à distance" ou les "horaires décalés". 

Enjeu de campagne s'il en est, force est de constater que la gratuité de transports s'impose de plus en plus aux municipalités, comme celle de Dunkerque. La ville de Paris, elle aussi, la mettra d'ailleurs en place à compter du 1er septembre pour les enfants âgés de moins de 12 ans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Élections municipales à Nantes Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants