1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Montréal : des militants REM agressés par des manifestants masqués
2 min de lecture

Montréal : des militants REM agressés par des manifestants masqués

Les policiers montréalais sont intervenus dans la soirée de jeudi 12 avril lors d'une réunion REM après l'agression de militants.

Une voiture de police montréalaise (illustration)
Une voiture de police montréalaise (illustration)
Crédit : Julien BESSET / AFP
Clémence Bauduin & AFP

Scène de violence sur des militants de la majorité politique française... à Montréal, au Canada. La police de la capitale québécoise est intervenue jeudi 12 avril après que des individus, masqués, ont agressé des membres membre de La République en Marche (REM).

L'un d'eux a été hospitalisé après avoir été jeté à terre, et des clients du restaurant où se tenait le rassemblement ont reçu dans les yeux du gaz lacrymogène, selon les explications d'un membre de REM et une témoin.

Venue dîner avec une amie dans cet établissement du Plateau Mont-Royal, quartier choyé par les expatriés français, la témoin, qui préfère garder l'anonymat, raconte avoir vu débarquer "six à huit personnes cagoulées". "On pensait que c'était des anarchistes qui se rendaient à une manifestation", en les voyant marcher dans la rue, explique-t-elle, avant de réaliser qu'ils rentraient dans ce restaurant.

Une quinzaine d'agresseurs

"Ils chantaient 'bonne fête Emmanuel'", puis se sont dirigés dans la salle occupée par REM et "ça a brassé, on a entendu des verres cassés, on a vu quelqu'un à terre se faire agresser. Et quand (les manifestants) sont repartis, ils ont aspergé des clients de poivre de Cayenne", un gaz irritant, décrit la témoin.

À lire aussi

"Les policiers se sont déplacés" et "certaines personnes ont porté plainte" pour agression, a confirmé une porte-parole du Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM), Andrée-Anne Picard. Une enquête a été ouverte par le SPVM, a-t-elle ajouté, refusant de préciser si des personnes avaient été blessées.

Selon le parti présidentiel, les manifestants disaient "défendre 'les cheminotsles étudiants, et les paysans en lutte'" dans un contexte social tendu en France. "Les agresseurs ont manifesté une grande violence, visant directement nos adhérents, et touché physiquement plusieurs d'entre eux", affirme un communiqué de REM évoquant "une quinzaine d'individus cagoulés".

"Je condamne avec la plus grande fermeté cette agression intolérable et j'apporte tout mon soutien à nos adhérents victimes de ces violences et au comité de Montréal choqué par ces actes", a dénoncé Christophe Castaner, délégué général de La République En Marche.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.