1 min de lecture Manifestations

Mobilisation des "gilets jaunes" : pourquoi l'exécutif est resté si silencieux

ÉCLAIRAGE - En dehors de Christophe Castaner, qui a régulièrement fait des bilans des manifestations, l'exécutif est resté silencieux face à la mobilisation des "gilets jaunes", samedi 17 novembre.

Christophe Castaner et Laurent Nunez, en cellule de suivi lors de la mobilisation des "gilets jaunes" le 17 novembre
Christophe Castaner et Laurent Nunez, en cellule de suivi lors de la mobilisation des "gilets jaunes" le 17 novembre Crédit : Katell PRIGENT / AFP
Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire et Claire Gaveau

Les initiateurs de ce mouvement souhaitaient ne pas être récupérés politiquement. Malgré cette volonté affichée, cela n'a pas empêché Laurent WauquiezNicolas Dupont-Aignan ou encore Jean-Luc Mélenchon de rejoindre les manifestants.

Du côté de l'exécutif en revanche, cette journée du 17 novembre, où quelque 283.000 "gilets jaunes" se sont mobilisés sur 2.000 points de rassemblements, c'était silence radio. En dehors du ministre de l'Intérieur, par nature aux avant-postes, le sommet de l'État s'est gardé de tout commentaire.

Christophe Castaner a délivré tout au long de la journée des informations factuelles. Il a également rappelé la ligne que s'était fixée le gouvernement : dialogue autant que possible, maintien de l'ordre public si besoin, et intervention en cas de blocage le cas échéant.

À lire aussi
Des heurts lors d'une manifestation à Alger le 22/02/2019. algérie
Algérie : 41 arrestations vendredi après les manifestations contre Bouteflika

Comment reprendre la main ?

Mais l'Élysée et Matignon étaient conscients qu'ils auraient été difficilement audibles sur le terrain politique face à l'exaspération des manifestants. Les responsables de l'opposition qui ont rejoint des "gilets jaunes" ont d'ailleurs été plus ou moins tolérés par les manifestants.

Mais alors, comment reprendre la main et renouer le dialogue ? Un proche d'Édouard Philippe, qui juge le mouvement "significatif", relève l'absence de leaders. "On essaie de travailler à des solutions concrètes", ajoute cette même source, soulignant que le prix de l'essence n'est pas l'unique enjeu. D'où la difficulté d'apporter des réponses immédiatement satisfaisantes aux mécontents.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Carburants Christophe Castaner
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795614440
Mobilisation des "gilets jaunes" : pourquoi l'exécutif est resté si silencieux
Mobilisation des "gilets jaunes" : pourquoi l'exécutif est resté si silencieux
ÉCLAIRAGE - En dehors de Christophe Castaner, qui a régulièrement fait des bilans des manifestations, l'exécutif est resté silencieux face à la mobilisation des "gilets jaunes", samedi 17 novembre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/mobilisation-des-gilets-jaunes-pourquoi-l-executif-est-reste-si-silencieux-7795614440
2018-11-18 08:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nPEM3roj-B1F3mlKyf2XJQ/330v220-2/online/image/2018/1118/7795614624_christophe-castaner-et-laurent-nunez-en-cellule-de-suivi-lors-de-la-mobilisation-des-gilets-jaunes-le-17-novembre.jpg