1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Miss France 2022 : une rencontre entre Moreno et Laroche-Joubert pour désamorcer la polémique
2 min de lecture

Miss France 2022 : une rencontre entre Moreno et Laroche-Joubert pour désamorcer la polémique

Selon nos informations, la ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et la présidente de la société Miss France ont convenu de "plusieurs actions".

Alexia Laroche-Joubert et Élizabeth Moreno
Alexia Laroche-Joubert et Élizabeth Moreno
Marie-Pierre Haddad

Sous le feu des critiques. Le concours de beauté Miss France se déroulera le 11 décembre prochain et fait depuis plusieurs années l'objet de dénonciations. L'association féministe Osez le féminisme ! a saisi les Prud’hommes contre les sociétés organisatrices du concours pour non-respect du code du travail et discrimination.

L'émission Miss France n'est plus seulement un sujet people puisque la ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Élisabeth Moreno, a décidé de s'emparer de ce dossier. Selon nos informations, elle a rencontré la productrice de l'émission, Alexia Laroche-Joubert ce mardi 23 novembre. 


Cette rencontre visait à désamorcer les tensions naissantes entre la ministre et la présidente de la société Miss France. En effet, Élisabeth Moreno avait qualifié hier le règlement du concours comme étant "has been". Invitée de l'émission Face aux territoires de TV5 Monde, Ouest-France et Nice-Matin, la ministre en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes a déclaré que "Miss France fait partie de nos traditions, de notre culture". Mais elle s'est interrogée sur "les règles" et les modalités du concours. 

Je souhaite qu'elle porte les couleurs de l'égalité

Élisabeth Moreno, ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes

"Cette réunion de travail s'est très bien passée, explique Élisabeth Moreno à RTL.fr. Nous avons eu des mots très forts. Miss France est une émission populaire de divertissement dont on peut reconnaître la qualité. Mais je souhaite qu'elle porte les couleurs de l'égalité". Après deux heures de discussions au ministère rue de Grenelle à Paris, les deux femmes ont convenu de "plusieurs actions" et des "engagements" ont été pris. Alexia Laroche-Joubert a indiqué qu'elle comprenait "les interrogations" sur l'organisation de ce concours de beauté. D'où la nécessité d'avoir plus de transparence sur les règles de participation. 

Des critères de sélection dénoncés par une association

À écouter aussi

Le règlement de Miss France stipule, entre autres, que les candidates ne doivent jamais avoir été mariées, elles doivent avoir un comportement "conforme aux valeurs de l'élégance" et ne pas avoir de piercings ou de tatouages. Selon l'association Osez le féminisme ! il s'agit d'une "forme de discrimination illégale dans les critères de sélection". La productrice de l'émission a annoncé le 17 novembre dernier la mise en place de contrats de travail pour les 29 candidates. Mais là encore, l'association juge la démarche "insuffisante".

Cette rencontre fait écho à un calendrier précis puisque le 25 novembre se déroule la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Élisabeth Moreno a expliqué à RTL.fr "se battre pour que les Françaises soient libres de leur choix". 

Selon elle, cela ne peut se faire qu'à travers un "triptyque" organisé autour de l'action politique, des associations et des entreprises. "Je veux un changement culturel et un changement civilisationnel. Cela prend du temps afin d'embarquer tout ceux qui peuvent œuvrer dans ce sens. Et si on ne fait rien, cela nous prendra des millénaires pour faire bouger les choses". Objectif : "Construire des ponts" entre les responsables politiques et la société civile.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/