1 min de lecture Présidence de la République

Ministères : comment le nouveau pouvoir change de meubles

REPORTAGE - C'est l'heure du grand changement dans les palais officiels de la République : changement de ministre, et donc de mobilier. Petits secrets, demandes inédites et révélations.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Ministères : comment le nouveau pouvoir change de meubles Crédit Image : FLORIAN DAVID / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Sophie Aurenche et Loïc Farge

Nouveau président, nouveaux ministres, mais aussi nouveau mobilier dans tous les palais officiels de la République. On change tout, des bureaux aux fenêtres en passant par les tapis. Autant de choix qui en disent long parfois. Tout se passe à la cellule "ameublement" du Mobilier national, dirigée par Valérie Glomet. Ce petit bureau est une vraie ruche. Valérie Glomet et ses deux adjointes travaillent six jours sur sept, plus de douze heures par jour. "C'est comme ça tous les cinq ans", résume le directeur du Mobilier National, Hervé Barbaret, pour qui "une échéance électorale comme une présidentielle suivie de législatives, c'est comme un coup de feu dans un restaurant à l'heure du déjeuner".

Au final, ce sont le président de la République ou les ministres qui décident dans le choix des meubles. Mais il faut bien comprendre que les ministères ou l'Élysée ne se servent pas comme chez Ikea. Ils ne viennent pas faire leur marché ici. C'est beaucoup plus réglementé que cela. Première étape : les collaborateurs des ministres ou du Palais envoient une demande au Mobilier national.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidence de la République Mobilier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants