1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron, Chirac, Sarkozy... Petites histoires du fort de Brégançon
2 min de lecture

Macron, Chirac, Sarkozy... Petites histoires du fort de Brégançon

Le fort de Brégançon regorge d'histoire qui ont pimenté la vie politique française. Entre outil de communication et lieu de confrontation, les anecdotes sont nombreuses.

Le Fort de Brégançon
Le Fort de Brégançon
Crédit : AFP
Macron, Chirac, Sarkozy... Petites histoires du fort de Brégançon
00:04:48
Marie Moley - édité par Alexandre Bozio

Situé dans le Var, au bord de la Méditerranée, le fort de Brégançon est une résidence appartenant à l'État et utilisée comme lieu officiel de villégiature pour le président de la République et sa famille. C'est ici que le couple présidentiel Macron est bloqué durant ce mois d'aout. Mais au fil de Vème république, ce lieu a été le théâtre de nombreuses anecdotes ou histoires qui ont marqué l'histoire politique du pays. 

Un outil de communication

Les présidents qui se sont succédés depuis le début de Vème république ont plusieurs fois utilisé le cadre du fort pour parfaire leur communication. C'est ainsi devenu le lieu idéal pour se mettre en scène et s'offrir aux caméras. En 1974, Valéry Giscard d'Estaing avait voulu jouer le président moderne en s'offrant par exemple une longue baignade sur la côte, tout en dévoilant un corps bronzé et musclé. 

Son prédécesseur Georges Pompidou avait lui ouvert le fort aux journalistes. Jouant à la pétanque et une cigarette à la bouche, il voulait afficher une image décontractée. Cet été, c'est Emmanuel Macron qui s'est montré faisant du kayak. Une manière de contrer les critiques qui s'étaient abattues sur lui après son apparition en jet ski.

Un endroit apprécié des paparazzis

Mais cet endroit de villégiature est aussi l'endroit privilégié par les paparazzis pour obtenir des photos volées du président. Toujours à l'affut d'un scoop ou d'une photo marquantes, de nombreux photographes campent aux alentours. C'est ainsi que Jacques Chirac avait été photographié complétement nu en 1997. Les photos n'ont néanmoins jamais été publiées.

Règlement de comptes politiques

À écouter aussi

Malgré l'aspect estival, cet endroit est aussi un lieu de travail et d'affrontements politiques. En 1976, le président Giscard d'Estaing invitait son Premier ministre Chirac malgré une relation particulièrement fraîche entre les deux hommes. Au dîner du soir, le président en exercice conviait à sa table son professeur de tennis et provoquait la colère de l'ancien Maire de Paris qui repartait de Brégançon avec le sentiment d'avoir été humilié. Il démissionnera de Matignon quelques semaines plus tard. 

Autre épisode marquant, en 2010 Nicolas Sarkozy invite l'ensemble de ses ministres au fort. Alors que le costume cravate est de rigueur, le Premier ministre François Fillon se présente en forestière ce qui est considéré par le chef de l'État comme une profonde provocation. 

Un fort aménagé selon les besoins

Les différents présidents qui y ont séjourné ont parfois décidé d'aménager le lieu à leur guise. Giscard d'Estaing avait ainsi agencé une petite crique privée afin de pouvoir s'y baigner correctement et à l'abri des regards.

Le couple Macron a lui fait scandale en voulant en 2018 construire une piscine privée au sein du fort pour un coût total de 34 000 euros. Obligé de s'expliquer quelques mois plus tard, Brigitte Macron avait assuré que ces travaux étaient nécessaires pour fuir les paparazzis et ainsi pouvoir "se mettre en maillot de bain".   

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.