1 min de lecture Antiterrorisme

Les retours des jihadistes français étudiés "au cas par cas", affirme Macron

Le président de la République, en déplacement aux Émirats Arabes Unis, s'attend par ailleurs à une victoire militaire imminente face à Daesh, dans la zone irako-syrienne.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Les retours des jihadistes français étudiés "au cas par cas", affirme Macron Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : France 2 | Durée : | Date :
La page de l'émission
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Emmanuel Macron est toujours aux Emirats Arabes Unis. Après avoir inauguré le Louvre d'Abu Dhabi, mercredi 8 novembre, le chef de l'État a prévu de rendre visite aux militaires français positionnés dans ce pays qui participe à la coalition internationale contre Daesh. En amont, il a évoqué pour la première fois le cas des jihadistes qui souhaiteraient revenir dans l'Hexagone. "Ce sera du cas par cas, en fonction des situations", a-t-il fait savoir, au micro de France 2.

"Lorsqu'ils reviennent en France, les adultes sont soumis à la justice française, sont incarcérés et seront jugés, affirme Emmanuel Macron. Pour ce qui est des enfants, ils font d'ores et déjà l'objet, pour ceux qui sont revenus et ceux qui reviendront, d'une procédure toute particulière et d'un suivi très particulier".

Sur la dimension du "cas par cas", Emmanuel Macron confirme les propos de son ministre Gérard Collomb : des jihadistes français partis sur les zones de guerre devront faire face à la justice irakienne. "Il y en a qui peuvent revenir, sans qu'ils soient rapatriés, il y en a qui peuvent être rapatriés, et il y en a qui seront jugés dans certaines circonstances avec leur famille dans les pays où ils sont", explique-t-il.

Par ailleurs, dans des propos recueillis par RTL, le chef des Armées a tenu à se féliciter de la défaite de Daesh à Raqqa. Il envisage même, dans un futur proche, la victoire finale des troupes de la coalition internationale. "Presque deux ans jour pour jour après ces attentats [du 13 novembre 2015], nous avons gagné à Raqqa. Les prochaines semaines et les prochains mois, je le crois profondément, nous permettront de gagner sur le plan militaire dans la zone irako-syrienne".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Antiterrorisme Jihad Syrie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants