1 min de lecture Présidentielle 2017

Les Jeunes Républicains en proie à une "chasse aux sorcières" ?

Le Bureau des Jeunes Républicains serait en plein changement. Certains membres évoquent une "chasse aux sorcières", comme le révèle LCI.

L'élection du président des Républicains se déroulera les 10 et 17 décembre 2017.
L'élection du président des Républicains se déroulera les 10 et 17 décembre 2017. Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Que se passe-t-il au Bureau des Jeunes Républicains ? Selon certains de ses membres, "une chasse aux sorcières" serait organisée au bénéfice des fillionistes et au détriment des soutiens de Nicolas Sarkozy. Une information relayée par LCI.

Le site raconte l'histoire de Pierre-Henri Bovis. Il est le jeune adjoint au maire d'Achères dans les Yvelines. En 2015, il a été élu délégué national du Bureau des Jeunes Républicains. Mais le 11 février dernier, il reçoit un appel. "Voilà, il y a un nouveau Bureau national, malheureusement tu n'es pas dedans", lui dit-on comme le rapporte LCI. Aucun motif ne sera donné au principal concerné.

Une "victime collatérale"

Geoffrey Carvalhinho a lui aussi perdu son siège de secrétaire général des Jeunes Républicains. Au Parisien, il déclare avoir "fait le job". "Je suis un pur produit de la Seine-Saint-Denis, j'ai été élu, je pensais que tout cela avait du poids mais visiblement pas assez", explique-t-il. Le journal souligne qu'il a été une "victime collatérale de la grande réconciliation de la droite après la primaire. Mathieu Ellerbach, ancien patron des Jeunes avec Juppé, prend sa place". Le vent de contestation se fait sentir sur les réseaux sociaux puisque le responsable départemental des Jeunes Républicains de Seine-Saint-Denis a écrit : "C'est une instance nommée, pas élue".

À lire aussi
Logo de La République En Marche La République En Marche
La République En Marche : pourquoi une enquête préliminaire est-elle en cours ?

Mais LCI souligne l'existence de l'article 32-1 du règlement des Jeunes Républicains, dans lequel il est écrit qu'un "délégué national peut être révoqué par décision du Conseil national des Jeunes Républicains, prise à la majorité absolue, conforme à la décision motivée rendu par le Commission de contrôle à l'issue d'un débat contradictoire".

L’équipe de François Fillon réanime là les tensions internes

Pierre-Henri Bovis, adjoint au maire d'Achères
Partager la citation

Leurs propos sur l'affaire Penelope Fillon sont-ils à l'origine de ce remplacement ? Pierre-Henri Bovis confie que parce qu'il a été "virulent", certains pensent qu'il s'est "désolidarisé" du parti. "Mais j’ai ma liberté de parole et je pense qu’enpériode de tempête médiatique il faut resserrer les rangs, alors que l’équipe de François Fillon réanime là les tensions internes", ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787293528
Les Jeunes Républicains en proie à une "chasse aux sorcières" ?
Les Jeunes Républicains en proie à une "chasse aux sorcières" ?
Le Bureau des Jeunes Républicains serait en plein changement. Certains membres évoquent une "chasse aux sorcières", comme le révèle LCI.
https://www.rtl.fr/actu/politique/les-jeunes-republicains-en-proie-a-une-chasse-aux-sorcieres-7787293528
2017-02-17 18:07:26
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9BhE0JtBjSUHoWYGdYAgGQ/330v220-2/online/image/2017/0118/7786795431_le-siege-du-parti-les-republicains-a-paris.jpg