1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 5h - Sécurité routière : que représentent les "petits excès" visés par le ministère de l'Intérieur ?
1 min de lecture

Les infos de 5h - Sécurité routière : que représentent les "petits excès" visés par le ministère de l'Intérieur ?

Une réflexion est en cours au sein du ministère de l'Intérieur afin de ne plus retirer de points pour des excès de vitesse allant jusqu'à 5 km/h.

Un permis de conduire français (illustration)
Un permis de conduire français (illustration)
Crédit : AFP
Le journal RTL de 5h du 26 mai 2022
00:09:39
Le journal RTL de 5h du 26 mai 2022
00:09:39
Christophe Bourroux - édité par Alexandre Bozio

Est-ce une manœuvre politique à l'approche des élections législatives ou une vrai volonté de réformer le système de la sécurité routière ? Le ministère de l'Intérieur a en effet assuré ce mardi mener une réflexion afin de présenter une réforme visant à ne plus sanctionner, par un retrait de points, les "petits excès de vitesse". 

Mais que représentent chaque année les excès de vitesse concernés ? En France, ces excès compris entre un et cinq kilomètres à l'heure au-dessus de la vitesse autorisée,  représentent près de 60% des procès-verbaux, soit 7,2 millions d'infractions. Une telle mesure pourrait donc permettre d'éviter le retrait de plusieurs milliers de points. 

L'amende qui accompagne actuellement le retrait de point, ne serait quant à elle pas supprimée. Comprise entre 45 et 135 euros, cette contravention rapporte à l'État près de 400 millions d'euros par an. Cette mesure, qui devrait plaire aux automobilistes, ne fait néanmoins pas l'unanimité auprès des associations de victimes qui parlent déjà de "coup de frein" dans la politique de sécurité routière. 

À écouter également dans ce journal

Crash de la Yemenia Airways - Le témoignage de la seule survivante du crash qui a coûté la vie à 152 personnes. 

À lire aussi

Burkini : Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu l'autorisation du conseil municipal de la ville qui autorisait le port du burkini dans les piscines municipales. 

Affaire Damien Abad - Le parquet a décidé de ne pas ouvrir d'enquête en l'état. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/