1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : un candidat de la majorité "assume" être un "Français de souche"
2 min de lecture

Législatives 2022 : un candidat de la majorité "assume" être un "Français de souche"

Le candidat investi par la majorité présidentielle dans la Somme, Pascal Rifflart, s'est qualifié de "Français de souche" dans son tract, expression souvent utilisée par l'extrême droite.

Tract de Pascal Rifflart.
Tract de Pascal Rifflart.
Crédit : Capture d'écran
Marine Derquenne

Le candidat aux législatives Pascal Rifflart affrontera l'insoumis François Ruffin dans la 1ʳᵉ circonscription de la Somme. Dans son tract électoral, le candidat investi par la majorité présidentielle se qualifie de "Français de souche".
 
L'usage de cette expression a été repéré par l'élu local de divers gauche Jean-Claude Renaux, maire de Camon, qui a écrit sur son compte Twitter : "FRANÇAIS DE SOUCHE ? Tu fais fort là quand même ! Il y a longtemps que je n'ai pas vu un responsable politique revendique ce titre. Surprenant !". Souvent utilisée par l'extrême droite, l'expression a été relayée par le site d'extrême droite Fdesouche. 

De son côté, Pascal Rifflart a assuré à BFMTV qu'il "ne savait même pas" que ce terme "existait" et dément toute "récupération". Il explique qu'il a utilisé ces termes "pour parler de l'Europe"."'Français de souche, j'ai un attachement à mon pays (...) Mais notre avenir ne peut s'envisager en dehors de l'Europe', ai-je écrit. Je souligne qu'on peut être attaché à sa terre et évoluer vers un avenir commun autour de l'UE. J'assume d'être volontaire à lâcher un peu de souveraineté", a-t-il lâché.

J'assume totalement ce qui est écrit. Il faut parler aux gens comme ils parlent.

Pascal Rifflart

"J'assume totalement ce qui est écrit", a-t-il insisté auprès de France Inter. D'après lui, "il faut parler aux gens comme ils parlent. Ça veut dire quoi une connotation finalement ? Ce n'est pas parce qu'un groupe s'en empare qu'on ne peut pas l'utiliser. On a autre chose à faire que de la sémantique.", a-t-il déclaré à nos confrères.

Une stratégie pour séduire l'électorat RN dans sa circonscription ?

Pascal Rifflart aurait-il utilisé l'expression "Français de souche" par stratégie ? Arrivée en tête au premier tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen, la candidate du RN avait récolté plus de 30% des voix dans cette circonscription. Interrogé par BFMTV sur ce point, Pascal Rifflart nie toute "opération séduction" de l'électorat de la candidate. "Ce n'est pas l'objet. À aucun moment ça m'a effleuré. Je ne l'emploie pas pour parler de sécurité ou que sais-je", a-t-il assuré.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.