1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : "Soviétique", "concentré d'extrême gauche"... LaREM n'a pas toujours critiqué Mélenchon
1 min de lecture

Législatives 2022 : "Soviétique", "concentré d'extrême gauche"... LaREM n'a pas toujours critiqué Mélenchon

ÉCLAIRAGE - Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, Richard Ferrand défendait les "valeurs communes" avec le chef de file de la France insoumise.

Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon
Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad

"Désordre", "soumission", projet "communautariste" et "autoritaire", "Chavez gaulois". La macronie entre dans la bataille des législatives, à une semaine du scrutin. Emmanuel Macron a sonné le début de l'offensive en attaquant le projet de la Nupes et en ciblant Jean-Luc Mélenchon.

Avec lui, c'est toute la majorité présidentielle qui a désigné le troisième homme de la présidentielle comme l'adversaire principal de ces élections législatives. Le président du groupe LaREM à l'Assemblée, Christophe Castaner, estime que "le programme de la Nupes, c'est tous les clichés du monde soviétique" et un "concentré d'extrême gauche".

Une offensive aussi faite par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, la ministre de la Transition écologique Amélie de Montchalin et les députés de la majorité présidentielle. 

"Avenir commun" et "valeurs communes"

Ces propos tranchent avec ceux tenus lors de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle. En meeting à Marseille, celui qui était alors président-candidat avait fait référence au nom du programme de Jean-Luc Mélenchon, l'avenir en commun. "Chacun devra prendre sa part dans cet avenir en commun que nous avons à construire", avait-il déclaré. 

À lire aussi

Macroniste de premier rang, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, déclarait le soir du premier tour de l'élection présidentielle sur LCP : "Moi qui suis un homme de gauche (...) Je sais très bien que nous avons des idées différentes et des valeurs communes”.

Quelques semaines plus tard et l'accord de la gauche signé, le président de l'Assemblée a changé d'avis. "Un accord d’appareil au sommet pour attirer des gens qui ne pensent pas pareil, ça ne marche pas”, taclait-il sur France 3. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.