1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : quels sont les 33 sujets qui coincent au sein de la Nupes ?
3 min de lecture

Législatives 2022 : quels sont les 33 sujets qui coincent au sein de la Nupes ?

La gauche s'est entendue sur un "programme partagé" qui contient toutefois 33 points de divergences.

Jean-Luc Mélenchon à la conférence de presse de la Nupes, le 19 mai 2022.
Jean-Luc Mélenchon à la conférence de presse de la Nupes, le 19 mai 2022.
Crédit : AFP
Marine Derquenne & AFP

La Nupes a présenté son programme en vue des législatives le 19 mai dernier. Il contient 650 mesures dont "33 mesures de nuance" qui seront arbitrées par le Parlement, comme l'a expliqué Jean-Luc Mélenchon. Ces mesures seront soumises à "la sagesse de l'Assemblée". 

"Vote par vote, chaque parlementaire conservera sa liberté", a assuré le leader insoumis. "Les groupes continueront de défendre leurs convictions à l'Assemblée", avait déclaré Ian Brossat, le secrétaire national du PCF, avant que Jean-Luc Mélenchon ne rappelle que "nous ne demandons à personne de renoncer à ses convictions". Dans le cas où il n'y aurait pas d'accord à l'Assemblée, "il y aura un référendum".

Ces mesures qui ne font pas consensus se trouvent en dessous de chaque thème dans le programme de la Nupes. Sur le nucléaire, le PCF n'est pas en accord avec la Nupes, sur la légalisation du cannabis, le PS et le PCF posent une condition... retour sur 7 points de désaccords à gauche. 

1. Sortir ou ne pas sortir de l'Otan ?

Tous les partis sont opposés sur la question de l'Otan. LFI veut une sortie immédiate du commandement intégré de l'Otan et de l'Alliance elle-même "par étapes" alors que le PCF réclame le retrait de la France puis la "dissolution" de l'alliance

À lire aussi

Au contraire, le PS est favorable au maintien de la France dans l'Otan et soutient avec EELV "l'intensification des livraisons d'armes à l'Ukraine et la mise en place d'un embargo total et immédiat sur les importations russes de pétrole, de charbon, de combustible nucléaire et de gaz". Les deux partis souhaitent aussi renforcer la coopération militaire au niveau de l’Union européenne ou encore créer un commandement militaire opérationnel européen.

2. Sur le nucléaire, les communistes ne sont pas d'accord

La Nupes prévoit de passer à 100% d'énergies renouvelables et de sortir du nucléaire. Une mesure avec laquelle les communistes ne sont pas en adéquation, tel que l'a rappelé Ian Brossat lors de la conférence de presse : "Nous sommes d'accord sur l'essentiel, néanmoins, il y a un certain nombre de sujets sur lesquels nous avons des nuances et la question du nucléaire en fait partie".

3. Des divergences sur la question sensible de la chasse

Le PS et le PCF ne soutiennent pas les propositions de la Nupes sur la chasse. Parmi ces mesures, le texte évoque l'instauration des jours sans chasse les week-ends, les jours fériés et durant les vacances scolaires. L'accord de la Nupes prévoit aussi d'interdire les pratiques de chasse et de "loisirs" cruelles pour les animaux, tels que le déterrage, la chasse à courre, la corrida, les combats de coqs, les spectacles incluant les animaux sauvages.

De son côté, EELV veut aller plus loin et proposer une personnalité juridique aux animaux, ainsi que leur reconnaître des droits fondamentaux.  

4. Sur l'agriculture bio

Le PS partage l'objectif en 2050 de convertir 100 % de la surface agricole utile à l'agroécologie, mais sans se limiter au bio. Le parti socialiste ne soutient pas non plus l'encadrement des prix agricoles par des prix maximaux. 

5. Sur le volet économique du programme

Le PS est contre la nationalisation de la branche énergies marines d'Alstom, de la branche éolienne offshore d'Areva et d'Alcatel Submarine Network. Il est également contre les nationalisations de banques généralistes, comme EELV.

La Nupes prévoit aussi de titulariser les contractuels des fonctions publiques qui le souhaitent, ce que le PS ne soutiendra pas. 

6. Sur la sécurité et la légalisation du cannabis

Sur les violences policières, le PS, qui refuse d'ailleurs "l'utilisation de la terminologie 'violences policières'" et "ne soutiendra pas la création d'une commission d'enquête sur les violences policières ayant entraîné la mort ou la mutilation de citoyens pour en établir toutes les responsabilités". Tandis que la Nupes veut revenir sur les peines infligées à des manifestants. Le PS veut ajouter une condition : que l'amnistie ne s'applique qu'aux personnes qui ont manifesté "sans violence et dans le cadre légal".

Enfin, la Nupes veut légaliser le cannabis, dont "la vente, la production et la consommation" sera encadrée "par un monopole d'État". Mais sur cette question, le PS et le PCF réclament d'abord l'organisation d'"un débat public".

7. Sur la citoyenneté et GPA

L'accord de la Nupes prévoit d'instaurer le droit de vote à 16 ans, ce que le PCF ne soutiendra pas. Dans l'accord, il est également prévu de "rembourser la PMA, la rendre accessible aux personnes trans" et de "refuser la GPA". Les Verts affirment qu'ils ouvriront un "débat contradictoire sur la GPA". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/