1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : pourquoi certains candidats ne pourront pas voter pour eux-mêmes
2 min de lecture

Législatives 2022 : pourquoi certains candidats ne pourront pas voter pour eux-mêmes

Éric Zemmour, Jean-Michel Blanquer, Bastien Lachaud... Ils font partie des candidats qui ne pourront pas voter pour eux-mêmes aux législatives, car ils sont inscrits dans un autre bureau de vote que celui de la circonscription où ils se présentent.

Eric Zemmour et Jean-Michel Blanquer.
Eric Zemmour et Jean-Michel Blanquer.
Crédit : AFP
Marine Derquenne

Certains candidats ne pourront pas voter pour eux-mêmes le 12 juin prochain. C'est la principale conséquence du parachutage, comme le révèle le Huffpost. Bastien Lachaud, Aymeric Caron, Éric Zemmour, Jean-Michel Blanquer, Charles Consigny font partie de ces candidats qui n'habitent pas dans les circonscriptions où ils se présentent. Ils sont inscrits dans un autre bureau de vote, et ne pourront donc pas voter pour eux-mêmes. Pour rappel, il n'est pas obligatoire pour un candidat d'être inscrit sur la liste électorale d'une des communes de la circonscription dans laquelle il se présente, tel que le souligne le site Vie publique.

C'est ainsi le cas d'Éric Zemmour, parachuté dans la 4e circonscription du Var dans laquelle il a réalisé un de ses meilleurs scores au premier tour de la présidentielle. "Il restera dans le département toute la journée et votera donc par procuration" dans son bureau de vote du 8e arrondissement de Paris, tel que l'a précisé son équipe à nos confrères du Huffpost.

Il y a aussi l'ex-ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer qui se présente dans la 4e circonscription du Loiret et assume pleinement son parachutage. "Il est classique dans les élections législatives de voir un élu de la nation se présenter, même s'il n'est pas né sur ce territoire"se défendait-il en mai dernier. Son équipe de campagne a également confirmé à nos confrères du Huffpost qu'il n'était lui-même pas inscrit sur les listes électorales de la circonscription du Loiret dans laquelle il est candidat. 

C'est aussi le cas de Bastien Lachaud, Aymeric Caron, Charles Consigny

Le député sortant LFI Bastien Lachaud ne pourra pas non plus déposer de bulletin à son nom dans l'urne en Seine-Saint-Denis. C'est notamment ce que son adversaire, Nabila Djebbari, a dénoncé dans un de ses tracts, écrivant que : "Bastien Lachaud vous demande de voter pour lui dans notre circonscription alors que lui-même votera pour la candidate de la Nupes investie dans la 2e circonscription de Paris". Électeur à Paris, il a assuré au Huffpost ne l'avoir "jamais caché". "Ce n'est pas un scoop", a-t-il insisté auprès de nos confrères le 7 juin dernier.

Aymeric Caron est aussi candidat dans la 18e circonscription de Paris où il n'y habite pas et n'est donc pas inscrit sur les listes électorales. Il a toutefois assuré qu'il déménagera s'il est élu le 19 juin prochain. Le candidat LR Charles Consigny n'est "pas encore inscrit dans les Yvelines" où il se présente, a-t-il confié à nos confrères du Huffpost. Il votera donc à Paris pour les législatives. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire