1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : NUPES, Renaissance, Ensemble… le paysage politique redessiné à l’aube du scrutin
2 min de lecture

Législatives 2022 : NUPES, Renaissance, Ensemble… le paysage politique redessiné à l’aube du scrutin

Les législatives ont amené à des changements de noms, entre alliances et nouveaux programmes.

"Ensemble" - LREM - Horizons - Modem
"Ensemble" - LREM - Horizons - Modem
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Guillaume Dosda

Dernier en date, "La République En Marche" qui s'appelle désormais "Renaissance". Stanislas Guerini, délégué général de l’ex République en Marche, l’avait annoncé, le 5 mai lors d'une conférence de presse : "Nous initions aujourd’hui un mouvement de refondation de La République en Marche pour pouvoir continuer à élargir ce mouvement politique qu’a créé (...) Emmanuel Macron il y a un peu plus de six ans, dans un parti politique qui portera le nom de Renaissance" et "qui a vocation à être ouvert" à tous.

"Renaissance" était le nom de la liste macroniste aux élections européennes de 2019, qui étaient une réussite. C’est donc le choix de remplacer LaREM, en difficulté depuis quelques temps, par une autre marque, qui a performé aux européennes.

Dans le même temps, à l’occasion d’une conférence de presse commune avec le MoDem, le parti de François Bayrou et Horizons, le parti d'Édouard Philippe, ce jeudi 5 mai, Richard Ferrand a justifié le nouveau nom donné à la majorité présidentielle :  "Ensemble, c'est la volonté d'être soudés, côte à côte, pour porter les idées d'Emmanuel Macron (...). C'est la majorité présidentielle, Ensemble, qui a permis d'aboutir à un accord politique pour investir les candidates et candidats aux élections législatives".

Horizons, le parti d'Édouard Philippe, a obtenu 58 candidats alors que le MoDem de François Bayrou en aura entre 101 et 110Les premiers candidats investis ont déjà été dévoilés par "Renaissance". On retrouve Manuel Valls (Français de l'étranger), Elisabeth Borne (Calvados), Jean-Michel Blanquer (Loiret) et Gabriel Attal (Hauts-de-Seine). Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a été investi dans le Nord et le néo-rallié Eric Woerth se présentera dans l'Oise.

Nupes en premier opposant ?

À lire aussi

"Nupes", c'est la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale. Créée à l’initiative de La France insoumise, après le score plus haut pour un parti de gauche, à l'élection présidentielle 2022. Cette coalition réunit le parti de Jean-Luc Mélenchon, EELV, le PCF et le PS, à l’occasion des législatives.

Avec cet accord, Jean-Luc Mélenchon met son parti en position de première force de gauche. La France insoumise récupère deux tiers des circonscriptions (un peu plus de 300 sur 577) et en laisse 100 aux écologistes, 70 aux socialistes et 50 aux communistes. La photo de famille est prévue pour ce samedi 7 mai, lors d'une Convention d'investiture de Nupes à Aubervilliers.

À la suite de ces accords, de nombreuses dissidences n'ont pas tardé à apparaître, notamment du côté du PS. L'ancien président, François Hollande alertait, le 28 avril dernier, sur le risque de "disparition" du Parti socialiste en cas d’accord avec La France insoumise.

Depuis, plusieurs personnalités politiques ont montré leur opposition. Par exemple, le maire PS de Montpellier, Michaël Delafosse, accompagné de la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, ont lancé la campagne de leur propre candidate hors-union. Olivier Faure a prévenu : "Vous connaissez nos statuts. Les candidats dissidents s'excluent eux-mêmes du Parti socialiste."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/