1 min de lecture Parti socialiste

Législatives 2017 : "Impossible" que Valls ait sa carte du PS et l'investiture En Marche, dit Cambadélis

Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a souligné mardi 9 mai, l'incompatibilité entre les deux appartenances.

Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis au congrès de Poitiers
Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis au congrès de Poitiers Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et AFP

La réaction ne se sera pas faite attendre. Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a souligné mardi 9 mai 2017 qu'il était "impossible" à Manuel Valls d'avoir à la fois sa carte d'adhérent au PS et de briguer l'investiture En Marche ! aux législatives comme l'ancien Premier ministre l'a annoncé dans la matinée.  
"Ça c'est impossible", a répondu Jean-Christophe Cambadélis, interrogé à l'entrée du siège du PS à Paris, où se tient un Bureau national sous haute tension dans la matinée.

Un peu plus tôt dans la matinée et sur l'antenne de RTL, l'ancien Premier ministre avait annoncé qu'il serait "candidat de la majorité présidentielle" aux élections législatives de juin, souhaitant s'"inscrire" dans le mouvement du président élu Emmanuel Macron. "J'invite d'ailleurs tous les députés sortants, les progressistes, ceux qui ont appelé à voter Emmanuel Macron avant le premier tour, ceux qui souhaitaient sa victoire, moi je serai candidat de la majorité présidentielle, et souhaite m'inscrire dans ce mouvement qui est le sien, la République en marche", a-t-il déclaré sur RTL. 

De son côté, Benjamin Griveaux, porte-parole d'En Marche !, a précisé sur Europe 1 que l'ancien Premier ministre n'avait pas été investi par la commission nationale d'investiture, "ou alors sa candidature m'a échappée". "La bannière sur laquelle les candidats aux législatives iront s'appelle La République En Marche (...) la procédure est la même pour tout le monde, il lui reste 24 heures", a-t-il ajouté. Les candidats de La République En Marche doivent être investis pour les législatives avant jeudi midi dans chacune des 577 circonscriptions.  
"À ce stade on a 500" candidats, a précisé le responsable de la commission d'investitures, Jean-Paul Delevoye, sur France 2. "Donc nous sommes en train de travailler, la commission se réunira une dernière fois pour terminer cette liste et jeudi midi nous serons prêts", a-t-il dit.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Manuel Valls Jean-Christophe Cambadélis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants