1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le journal de 7h30 : Macron veut interdire aux élus d'employer des proches
2 min de lecture

Le journal de 7h30 : Macron veut interdire aux élus d'employer des proches

REPLAY - Alors que Fillon est englué dans le "PenelopeGate", Macron a confié mercredi 1er mars vouloir mettre fin au "népotisme".

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 7h30 : Macron veut interdire aux élus d'employer des proches
07:14
Adeline François & La rédaction numérique de RTL

Emmanuel Macron abat les cartes de son programme. Alors qu'il était vivement critiqué pour son silence, le candidat du mouvement "En Marche !" présentera ce jeudi 2 mars en fin de matinée un document de 30 pages contenant une demi-douzaine de grands chantiers sur l'école, la sécurité ou encore l'emploi. En plein "PenelopGate", l'ancien ministre avait dévoilé la veille dans Le Parisien vouloir interdire "aux parlementaires l'emploi de proches ou de membres de leur famille, pour mettre fin au népotisme".

"Cette disposition vaut d'ores et déjà pour les cadres d''En marche !'. Je ne suis pas du tout contre les emplois familiaux, quand on les rémunère sur ses propres subsides. Mais quand il s'agit d'argent public, on ne doit pas pouvoir embaucher ses proches", a poursuivi l'ancien banquier dans les colonnes du quotidien, souhaitant "mettre fin au népotisme".

À écouter également dans ce journal :

Présidentielle 2017 : François Fillon ne se retirera pas malgré la menace d'une mise en examen. Le candidat Les Républicain à la présidentielle veut tenter une nouvelle fois de se relancer et remobiliser à droite, avec un déplacement à Nîmes ce jeudi avant un "rassemblement de soutien" dimanche au Trocadéro, à Paris.

- Justice : les deux plus hauts magistrats de France, le premier président et le procureur général de la Cour de cassation, ont replacé leur institution au-dessus des polémiques liées à l'affaire Fillon. "La Justice n'encourt pas plus les reproches outranciers qui lui sont faits qu'elle n'a besoin de soutiens d'où qu'ils viennent", ont affirmé Bertrand Louvel et Jean-Claude Marin dans un communiqué commun. "Les magistrats suivent leur rythme en toute indépendance" et "ont le devoir de ne pas s'engager publiquement dans le débat électoral", ont-ils rappelé.

À lire aussi

- Disparus d'Orvault : l'enquête se poursuit, quatorze jours après la disparition d'une famille entière en Loire-Atlantique. Mercredi 1er mars, les enquêteurs ont découvert le pantalon et la carte vitale de Charlotte Troadec, la fille cadette, à Diniron, une commune située près de Brest.

- Police : la garde à vue de l'ancien patron de lutte antidrogue a été levée mercredi en fin de soirée. François Thierry avait été convoqué dans la matinée à l'IGPN qui s'intéresse aux méthodes controversées des stups.

- États-UnisDonald Trump a semble-t-il rassuré le camp républicain et une partie de l'opinion américaine après son premier discours devant le Congrès. Surfant sur cette vague positive, l'hôte de la Maison Blanche est resté quasiment invisible mercredi

- Irak : Plus de 28.000 personnes ont fui les combats à Mossoul-Ouest depuis le début il y a 10 jours de l'opération contre l'État islamique lancée par les forces irakiennes.

- Syrie : les militaires syriens sont entrés mercredi dans la cité antique Palmyre, après des combats avec les jihadistes du groupe Etat islamique, qui contrôlent la ville.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/