2 min de lecture Air France

Le journal de 18h : Air France - "L'État n'est pas là pour éponger les dettes"

RÉACTION - Suite au départ du patron de la compagnie aérienne, Bruno Le Maire a averti que la survie d'Air France était en jeu.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Air France : "L'État n'est pas là pour éponger les dettes" Crédit Image : GABRIEL BOUYS / AFP | Crédit Média : Bénédicte Tassart | Durée : | Date : La page de l'émission
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Bénédicte Tassart

Alors que la grève par épisode se poursuit chez Air France, la direction indique une mobilisation en baisse avec 85% des vols assurés lundi 7 mai. Ce qui n'a pas empêché Bruno le Maire de hausser le ton.

Le ministre de l'Économie estime sur BFMTV que "la survie d'Air France est en jeu".  Une déclaration qui intervient quelques jours après la démission de Jean-Marc Janaillac. Le patron d'Air France a annoncé vendredi 4 mai son départ, suite au rejet du projet d'accord syndical qu'il avait soumis au vote des personnels.

Une situation dans laquelle Bruno Le Maire en "appelle au sens des responsabilités de chacun". "Quand on a le niveau de rémunération actuel des pilotes, que l'on sait que l'entreprise est en danger, on ne demande pas des revendications salariales aussi élevées", a-t-il déclaré.

Bien qu'il en appelle au rétablissement du "dialogue social", le ministre met en garde les grévistes et rappelle que "l’État n'est pas là pour éponger les dettes" d'Air France-KLM. Ces dernières s'élevaient à 4.2 milliards d'euros en 2017.

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi
Un avion de la compagnie Aigle Azur (illustration) transports
Aigle Azur : les compagnies aériennes françaises en pleines turbulences

Politique - Alors qu'Emmanuel Macron a annoncé vouloir supprimer l'exit tax, Nicolas Dupont-Aignan a accusé le chef de l'État d'être "le président des ultra-riches" au micro de RTL.

Chomâge - Quelque 4.000 postes de conseillers Pôle emploi pourraient disparaître à cause de la baisse du nombre de chômeurs. Cette coupe drastique représenterait 7% du personnel.

Faits-divers - Une fillette de 7 ans a été brûlée à 80% à Pringny, en Seine-etMarne. L'épicerie de son père a été attaquée par deux hommes armés de cocktails Molotov. Elle dormait derrière le comptoir au moment de l'agression.

États-Unis - La classe politique française est indignée suite aux propos de Donald Trump sur les attentats du 13 novembre. Bruno Le Maire a demandé au président américain d'exprimer des regrets.

Football -Sir Alex Ferguson, le manager de Manchester United, est toujours en soin intensif. L'homme de 76 ans a été opéré samedi 5 mai suite à une hémorragie cérébrale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Air France Grève Bruno Le Maire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793286984
Le journal de 18h : Air France - "L'État n'est pas là pour éponger les dettes"
Le journal de 18h : Air France - "L'État n'est pas là pour éponger les dettes"
RÉACTION - Suite au départ du patron de la compagnie aérienne, Bruno Le Maire a averti que la survie d'Air France était en jeu.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-journal-de-18h-air-france-l-etat-n-est-pas-la-pour-eponger-les-dettes-7793286984
2018-05-06 19:20:20
https://cdn-media.rtl.fr/cache/EzmAdkcjfGaCer7v059GCg/330v220-2/online/image/2018/0222/7792375215_des-avions-air-france-a-roissy-charles-de-gaulle-le-10-octobre-2013-archives.jpg