2 min de lecture Présidentielle 2017

"Le Grand Débat" : "Pas sûr que cet exercice ait vraiment éclairé le choix des électeurs"

ÉDITO - Le débat télévisé des onze candidats à la présidentielle, mardi 4 avril, était historique. Mais le restera-t-il ?

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Alba Ventura : "Pas sûr que ce débat ait vraiment éclairé le choix des électeurs" Crédit Image : AFP / Lionel Bonaventure | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

C'était une première dans l'histoire médiatique des élections françaises. Le débat télévisé réunissant la totalité des onze candidats à la présidentielle s'est tenu mardi 4 avril au soir sur BFM TV et CNews. On constate qu'un seul débat à onze suffira amplement. C'était long, fastidieux, cacophonique, parfois caricatural. Avec cette impression d'être plus au spectacle que devant un débat de présidentielle.

Il était sans doute nécessaire d'organiser ce débat parce que c'est démocratique, tout le monde a le droit de s'exprimer. Mais au final, il en ressort que parmi les onze, un peu moins de la moitié sont réellement prétendants à la magistrature suprême. Il faut toujours avoir en tête qu'il s'agit de départager des candidats à l'Élysée, pas à la tête d'un syndicat.

On avait face à nous onze candidats sur des planètes différentes. Et surtout deux équipes. D'un côté, cinq candidats, ceux que l'on appelle "les gros candidats", plutôt sur la réserve, histoire de ne pas trop s'abîmer, avec un François Fillon très apathique, un Benoît Hamon et une Marine Le Pen qui ont eu du mal à s'imposer, un Emmanuel Macron plutôt agile mais pas exceptionnel, et un Jean-Luc Mélenchon fidèle à lui même, toujours très pédago. Et de l'autre côté, six "petits candidats" prêts à en découdre, parce qu'ils n'avaient rien à perdre.

À lire aussi
Emmanuel Macron face aux maires, dans l'Eure Emmanuel Macron
Débat : "Il y a un côté cure de jouvence" pour Macron, dit Roquette

Des "petits" davantage en mode porte-parole

Pour les "petits" candidats, c'était leur moment. Ils ont pu se mesurer aux "gros" candidats et les bousculer. Tant mieux. Ils ont exprimé une colère, un ras-le-bol qui est présent dans le pays, avec sincérité. Ils n'ont pas hésité à mettre les pieds dans le plat sur les affaires. Mais ils étaient plus dans un rôle de porte-parole : porte-parole des travailleurs, porte-parole de la ruralité, porte-parole contre la dictature financière, porte-parole anti-système, porte-parole anti-Europe. À l'exception peut-être de Nicolas Dupont-Aignan, qui est apparu comme le plus présidentiable des "petits" candidats.

Mais voyez-vous, quand un Philippe Poutou parle des ouvriers, on se dit qu'il sait sans doute de quoi il parle. Mais quand il explique qu'il veut désarmer la police, on est perplexe. Quand on entend un François Asselineau égrener tous les articles de tous les traités européens, on se dit que la politique ce n'est pas que de la théorie. On vous passe la prestation brouillonne et décalée de Jean Lassalle, et toutes les lectures de Jacques Cheminade, de Léo Lagrange à Jean Vilar.

Conclusion : nous ne sommes pas sûr que ce débat ait vraiment éclairé le choix des électeurs, parce qu'il est difficile d'argumenter quand le chronomètre vient vous couper le sifflet. C'est un débat qui n'a pas permis aux favoris de percer, et qui a offert aux plus petits candidats certes une belle tribune, mais sans véritable crédibilité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Débat Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787960712
"Le Grand Débat" : "Pas sûr que cet exercice ait vraiment éclairé le choix des électeurs"
"Le Grand Débat" : "Pas sûr que cet exercice ait vraiment éclairé le choix des électeurs"
ÉDITO - Le débat télévisé des onze candidats à la présidentielle, mardi 4 avril, était historique. Mais le restera-t-il ?
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-grand-debat-pas-sur-que-cet-exercice-ait-vraiment-eclaire-le-choix-des-electeurs-explique-alba-ventura-7787960712
2017-04-05 08:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NQ1pVU5mzinUWHezmQ-UdQ/330v220-2/online/image/2017/0405/7787960863_le-debat-televise-reunissant-la-totalite-des-onze-candidats-a-la-presidentielle-a-dure-plus-de-3-heures-le-4-avril-2017.jpg