1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - "Le Grand Débat" : "Le nationalisme, c'est la guerre", lance Macron à Le Pen

VIDÉO - "Le Grand Débat" : "Le nationalisme, c'est la guerre", lance Macron à Le Pen

Les deux favoris des sondages se sont livrés à une passe d'armes sur la thématique de l'Europe.

"Le Grand Débat" : Emmanuel Macron
"Le Grand Débat" : Emmanuel Macron
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
"Le nationalisme, c'est la guerre", lance Macron à Le Pen
01:10
Ludovic Galtier
Journaliste

Emmanuel Macron s'en est pris directement à Marine Le Pen sur le plateau du Grand Débat proposé par BFMTV et CNews mardi 4 avril. Le candidat "En Marche !" a pointé de nombreux désaccords avec la présidente du Front national au moment du débat sur l'Europe. "Marine Le Pen propose la baisse du pouvoir d'achat pour les Français. Avec la sortie de l'euro pour les épargnants, pour les travailleurs, ce sera une baisse du pouvoir d'achat. La réalité de notre vie économique, c'est que ce seront des destructions d'emplois", explique Emmanuel Macron. Avant de lâcher à l'intention de son adversaire directe, celle avec qui il est placé en tête des intentions de vote : "Vous proposez la guerre économique, nous sommes ni la Suisse, ni la Corée du Sud."

Et de conclure fermement : "Ce que vous proposez, c'est le nationalisme. Le nationalisme c'est la guerre. Je viens d'une région, qui est pleine de ces cimetières (...) Vous réitérez les mensonges qu'on entend depuis quarante ans et qu'on entendait dans la bouche de votre père". Une déclaration qui fait sortir Marine Le Pen de ses gonds. "On ne se présente pas comme la nouveauté quand on ressort des vieilles badernes qui ont au moins cinquante ans. Merci beaucoup."

François Fillon a, lui aussi, accablé la politique européenne de Marine Le Pen. La présidente du Front national prévoit un référendum à l'issue de la négociation de six mois avec l'Union européenne : "Comme on sait tous qu'il y a une immense majorité de Français qui ne veut pas de la sortie de cette monnaie européenne, ça veut dire qu'en réalité, il n'y a pas de politique économique de Mme Le Pen, car cette politique économique s'effondrera à la minute où les Français se seront prononcés sur cette sortie de la monnaie européenne", a ajouté le candidat LR.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/