1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Le Grand Débat" : Jean-Luc Bennahmias livre ses conseils aux "petits candidats"
1 min de lecture

"Le Grand Débat" : Jean-Luc Bennahmias livre ses conseils aux "petits candidats"

Le candidat, qui s'était fait remarquer lors des débats de la primaire de la Belle Alliance populaire, a tiré les leçons de son expérience.

Jean-Luc Bennahmias
Jean-Luc Bennahmias
Crédit : AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Qui a oublié son franc parler lors des débats de la primaire de la Belle Alliance populaire organisés en janvier ? Jean-Luc Bennahmias, passé par les Verts et le MoDem, ne disposera pas de pupitre à son nom lors du Grand Débat, diffusé sur BFMTV et CNews mardi 4 avril dès 20h40, mais il s'est invité à l'événement à sa manière. Comme lui en janvier, ils sont six - Nathalie ArthaudFrançois AsselineauJacques CheminadeNicolas Dupont-AignanJean Lassalle et Philippe Poutou - à ne s'être jamais prêtés à cet exercice. Pour les aider à se préparer, Jean-Luc Bennahmias leur a prodigué quelques astuces sur LCI. Parmi elles : "on s'en fout de respecter la minute pour répondre".

Le conseil numéro un de l'ancien député européen est des plus étonnants. "La première chose à faire - et cela ne sera pas facile pour certains - est d'éviter de s'habiller comme les autres." Là encore, Jean-Luc Bennahmias s'était démarqué en apparaissant à l'écran sans cravate. Le jour du débat, rien ne vaut mieux qu'être dans sa bulle, loin des caméras et des photographes. Un mauvais souvenir de campagne lui revient alors en tête : "Un truc m'a joué des tours également : les clichés pris avant l'émission. Une photo abominable de moi a été reprise dans tous les médias, dont une en Une du Monde", se rappelle Jean-Luc Bennahmias.

La rédaction vous recommande

Pour ce qui est de l'émission en elle-même, le membre du Conseil économique social et environnemental insiste sur l'importance de la première minute et déconseille aux "petits candidats" d'interpeller les cinq autres. "Ils ne répondront pas." Il se montre rassurant pour finir : "Il n’est pas nécessaire de savoir répondre à tout. S’ils ont envie de parler de quelque chose, ils doivent le faire. Je leur conseille de ne pas répondre à toutes les questions posées mais de marteler deux ou trois thématiques."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/