1 min de lecture Société

"Le burkini n'est pas une tradition ancestrale ou religieuse", selon un député LR

INVITÉ RTL - À l'époque où il était maire d'une commune des Bouches-du-Rhône, Éric Diard avait pris un arrêté anti-burkini.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Éric Diard, invité de RTL du 26 juin 2019 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Marie-Pierre Haddad

Une dizaine de femmes vêtues de burkinis ont mené une action coup de poing dimanche 23 juin dans une piscine de Grenoble pour revendiquer le droit de se baigner avec ce maillot de bain couvrant mais interdit. Selon Le Dauphiné Libérésept femmes accompagnées de militants associatifs ont pénétré dans une piscine municipale du centre-ville pour se baigner, en dépit de l'intervention de vigiles et de la direction de l'établissement. 

Au micro de RTL, le député Les Républicains Éric Diard rappelle qu'il a été maire de la commune de Sausset-les-Pins dans les Bouches-du-Rhône. en 2016, il avait pris un arrêté contre le burkini. "Le burkini posait problème. Il existe depuis peu, ce n'est pas une tradition ancestrale ou religieuse. Il posait des problèmes d'hygiène (...) et de sécurité. Il posait problème aussi d'atteinte à la laïcité".

L'argument de l'égalité est "non recevable", d'après lui. Le député considère plus le burkini comme "un acte d’obéissance religieuse" plutôt que "de désobéissance civile", car selon lui : "Il y a quelqu’un qui tire les ficelles."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Religions Laïcité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants