2 min de lecture Les Républicains

Laurent Wauquiez : le "candidat idéal" des macronistes, selon Nicolas Domenach

BILLET - Laurent Wauquiez est en campagne pour la présidence des Républicains et il bénéficie de soutiens surprenants, selon l'éditorialiste.

debat On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Laurent Wauquiez : le "candidat idéal" des macronistes, selon Nicolas Domenach Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach

Ce sont des soutiens dont se serait sans doute passé le champion auto-proclamé du retour de la droite, car il s’agit ni plus ni moins que des conseillers de l’Elysée et de Matignon. Laurent Wauquiez, dimanche 3 septembre, a effectué l'ascension du mont Mézenc dans le cadre de sa campagne pour la présidence du parti Les Républicains.

Lors de cette ascension, on pouvait entendre ses soutiens crier "Allez Laurent ! Allez Wauquiez !". Enfin, il fallait tendre l'oreille, car ceux-là ne voulaient surtout pas gêner celui qu’ils qualifient de "candidat idéal" et dont la victoire constituerait une assurance-vie pour l’avenir. 

"Parfait ! Formidable", disent des macronistes qui affirment avoir besoin d’une opposition toujours plus forte pour obliger leur majorité trop nombreuse à se serrer les coudes et pour les contraindre eux-mêmes à se surpasser. Ça, c’est pour le discours officiel.

Wauquiez s’est fait beaucoup d’ennemis

Mais en off, ils glissent que Wauquiez est un épouvantail à électeurs modérés. Il a tellement renié ses convictions centristes et humanistes qu’il se croit toujours obligé d’en rajouter dans l'euroscepticisme comme dans le refus de l’étranger et de l’assistanat qu’il osât autrefois assimiler à un cancer. Laurent Wauquiez, c’est celui qui a fait pleurer son père en politique, le centriste Jacques Barrot, et qui a menacé son fils, comme tous ceux qui se mettent en travers de sa route, de leur faire la peau !

À lire aussi
Guillaume Larrivé, député de l'Yonne, et ancien candidat à la présidence du parti Les Républicains Les Républicains
Remaniement : Guillaume Larrivé aurait "évidemment" accepté d'être au gouvernement

La trahison est en politique un art tout d’exécution. Mais Laurent Wauquiez s’est fait beaucoup d’ennemis encore vivants qui le tiennent pour un fieffé menteur. Ils poursuivront la guerre civile contre celui qu'ils appellent un "scorpion", "un faux jeton" qu’ils soupçonnent d’être manipulé par Patrick Buisson. Cette éminence grise de la droite avait assuré sa place dans les gouvernements Sarkozy, puis l’a convaincu de suivre la droitisation sociétale de l’opinion. Ce qui a conduit cet ancien démocrate chrétien à faire toujours plus mouvement vers la droite extrême.

Une convergence qui est aussi une concurrence lourde d’affrontements. Car Marine le Pen, jusqu'ici en hibernation estivale, va finir par se réveiller et ne se laissera pas impunément boulotter des parts de marché. Et là, nos conseillers macronistes la mettront en valeur, comme ils mettent en avant de l’autre côté Jean-Luc Mélenchon dans son opposition de gauche toujours plus radicale. Car avec Laurent Wauquiez, ce sont les opposants rêvés de sa Majesté Macron 1er le Modéré !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants