1 min de lecture La République En Marche

La République En Marche : quel portrait-robot pour le futur délégué général ?

Après le départ de Cristophe Castaner, parti au ministère de l'Intérieur, qui sera le prochain délégué général de La République En Marche ? Les candidatures s'ouvrent lundi 29 octobre.

Philippe Robuchon et Olivier Mazerolle Le Mag Pol Philippe Robuchon & Olivier Mazerolle
>
Le Mag Pol du 28 octobre 2018 Crédit Image : FRANCOIS GUILLOT / AFP | Crédit Média : Philippe Robuchon,Olivier Mazerolle | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier et Claire Gaveau

Qui succédera à Christophe Castaner à la tête de La République En Marche ? Un an après avoir pris les reines du parti majoritaire, Christophe Castaner, devenu ministre de l'Intérieur, a passé la main. Si Philippe Grangeon a été désigné pour assurer l'intérim, plusieurs noms devraient prochainement être dévoilés alors que les candidatures s'ouvrent lundi 29 octobre. 

Mais une chose est sûre, Christophe Castaner, trop peu impliqué, ne laissera pas un souvenir impérissable. C'est en tout cas ce que pensent les militants de La République En Marche. Mais alors, qu'espèrent-ils comme chef de file ? Une femme ou un homme à temps plein qui sait se faire respecter alors que certains jeunes députés apparaissent parfois un peu tendres. 

Et ce ne sera pas Marlène Schiappa, qui a gentiment été conviée à jeter l'éponge afin de ne pas porter plusieurs casquettes alors qu'elle est également secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations. Le portrait robot est donc celui d'un politique chevronné, sans ambition personnelle, et qui a tout son temps pour les adhérents. Pas sûr qu'un candidat coche toutes les cases...

À lire aussi
Emmanuel Macron à Lens, le 9 novembre 2018 présidence de la République
"Emmanuel Macron fait le pari de la détermination", dit Alba Ventura

Le service après-vente de Macron

Si Emmanuel Macron est sur tous les fronts, le parti majoritaire se fait très discret depuis le début du quinquennat. Il faut dire que leur rôle est surtout de faire le "service après-vente" des réformes. Les militants se voient comme des médiateurs, des interfaces entre les Français et les réformes. 

Dans ce contexte, la dimension critique est forcément mise de côté. Le parti est avant tout un soutien logistique et humain au chef de l'État. Car, comme l'ensemble des partis, La République En Marche n'est ni un laboratoire d'idées, ni une force politique capable de défendre le Président.

C'est pourquoi l'avenir du mouvement interrogent forcément les adhérents. Le nouveau délégué général aura donc la lourde tâche de faire exister le parti même si Emmanuel Macron un jour n'est plus là. On souhaite bon courage au prochaine délégué général...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795091144
La République En Marche : quel portrait-robot pour le futur délégué général ?
La République En Marche : quel portrait-robot pour le futur délégué général ?
Après le départ de Cristophe Castaner, parti au ministère de l'Intérieur, qui sera le prochain délégué général de La République En Marche ? Les candidatures s'ouvrent lundi 29 octobre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/la-republique-en-marche-quel-portrait-robot-pour-le-futur-delegue-general-7795091144
2018-10-28 20:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8zi2k85cdcD50ESw1orFqQ/330v220-2/online/image/2017/1030/7790733843_edouard-philippe-a-un-meeting-de-la-republique-en-marche-le-8-juillet-2017.jpg