1 min de lecture Assemblée nationale

Les députés d'un nouveau groupe perturbent la photo officielle de l'Assemblée nationale

Les députés du nouveau groupe politique "Libertés et Territoires", insatisfaits de leur place dans l'hémicycle, ont perturbé la traditionnelle photo panoramique de l'Assemblée nationale.

L'Assemblée nationale en pleine séance (photo d'illustration).
L'Assemblée nationale en pleine séance (photo d'illustration). Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Martin Planques
Martin Planques et AFP

Un coup d'éclat pour les députés du nouveau groupe politique "Libertés et Territoires". Insatisfaits de leur place dans l'hémicycle, ils ont perturbé mardi 23 octobre la traditionnelle photo panoramique de l'Assemblée nationale.

Les députés, aux origines politiques hétéroclites mais qui revendiquent un positionnement politique central, se sont regroupés au centre de l'hémicycle avant de le quitter durant la prise de vue, pour protester contre leur éparpillement sur les bancs de l'Assemblée. "Chers collègues, veuillez vous asseoir, vous avez des sièges vacants", leur avait lancé en vain le président de l'Assemblée Richard Ferrand. La sortie des députés de l'hémicycle, qui sont donc absents de la photo officielle, a été accompagnée par des protestations. "Je ne peux pas les supplier de venir s'asseoir", a justifié Richard Ferrand.

"Nous souhaitons siéger au centre de l'hémicycle car telle est notre position politique", a expliqué à la reprise des débats Olivier Falorni, l'un des 16 députés de "Liberté et Territoires" regroupant d'ex-"marcheurs", d'anciens de l'UDI-Agir, des radicaux ou encore des autonomistes corses. Le président de ce groupe, l'ex-UDI Philippe Vigier, a rappelé la volonté du nouveau groupe de représenter "une voix nouvelle, originale et libre".

"On occupe une place centrale, charnière et, pour le moment, on ne peut pas se rassembler au centre de l'hémicycle", avait expliqué l'élu. "Mais nous ne lâcherons rien et on aura la place qui nous revient", avait-il ajouté. Un accord entre les groupes politiques est nécessaire pour réorganiser leur placement dans l'hémicycle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Photo Richard Ferrand
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants