1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. La rentrée des classes s'est "déroulée de façon très satisfaisante" se félicite Jean Castex
1 min de lecture

La rentrée des classes s'est "déroulée de façon très satisfaisante" se félicite Jean Castex

Le Premier ministre Jean Castex n'a pas caché sa satisfaction ce samedi 4 septembre, près de trois jours après la rentrée des classes 2021, placée sous le signe de la pandémie du coronavirus, qui s'est déroulé selon lui de "façon très satisfaisante".

Le Premier ministre Jean Castex à l'hôtel de Matignon le 3 août 2020
Le Premier ministre Jean Castex à l'hôtel de Matignon le 3 août 2020
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Romain Giraud

Tout le monde la redoutait, elle s'est finalement "déroulée de façon très satisfaisante", en tout cas "pour l'instant". Ce sont les mots de Jean Castex ce samedi 4 septembre, près de trois jours après la rentrée scolaire placée sous le signe de la vigilance liée à la pandémie du coronavirus. Le Premier ministre s'est par ailleurs félicité que "64% des 12-18 ans sont vaccinés avec au moins une dose." 

Invité de l'émission de Laurent Ruquier et Léa Salamé, On est en direct sur France 2, ce samedi soir, le chef du gouvernement n'a pas caché son optimisme pour les prochains jours, rappelant notamment que "fermer les écoles, comme d'autres pays l'ont fait à outrance, peut avoir ses conséquence dramatiques". 

La France est en effet l'un des pays ayant le moins fermé les écoles au monde à cause de la pandémie du coronavirus, loin devant le Mexique, bon dernier. Pour maintenir cette satisfaction, le Premier ministre entend suivre à la lettre un "protocole sanitaire stricte" où "tous les professionnels sont mobilisés sur le pont comme depuis de longs mois (...) un million et demi de collégiens et lycéens doivent encore se faire vacciner, même les meilleures prédictions ne l'envisageaient pas", s'est-il réjouit. 

Jean Castex a enfin tenu à rendre hommage à Olivier Véran, souvent pointé du doigt, notamment par l'opposition sur sa gestion de la pandémie : "c'est le ministre de la santé durant l'une des plus graves crises sanitaire, je lui tire mon chapeau. C'est un homme très courageux, qui est sur le pont tous les jours, 24h/ 24 et qui doit, avec moi, prendre et assumer des décisions", a-t-il affirmé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/