2 min de lecture Assemblée nationale

La France insoumise souhaite réduire la retraite des anciens présidents

Pour faire des économies, Danièle Obono, députée de la France insoumise, propose de s'attaquer aux privilèges des anciens chefs de l'Etat.

François Hollande et Nicolas Sarkozy à l'Élysée, le 25 juin 2016
François Hollande et Nicolas Sarkozy à l'Élysée, le 25 juin 2016 Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Le gouvernement souhaite réduire le montant des aides au logement dès la rentrée prochaine. Les députés de la France insoumise suggèrent une autre manière de s'accommoder des coupes budgétaires. L'une d'entre eux, Danièle Obono, a déposé un amendement à la loi de confiance dans la vie publique actuellement en débat à l'Assemblée nationale. Elle y propose de réduire les avantages accordés aux anciens présidents de la République.

Dans le texte déposé en fin de semaine dernière, la députée de la 17ème circonscription de Paris liste les privilèges accordés aux chefs de l'Etat retraités. Parmi eux : sept collaborateurs permanents, un directeur de cabinet, deux agents de services, deux policiers chargés de la sécurité, une voiture avec deux chauffeurs et un logement de fonction équipé... Le tout payé par l'Etat. 

Un coût de 10,3 millions d'euros par an

Des privilèges que Danièle Obono juge "hors de propos" tout en dénonçant un "vide juridique" concernant "certaines autres dispositions". Gratuité des transports publics, voyages en première classe avec la SNCF ou en classe affaire avec Air France... Chacun des déplacements des anciens chefs de l'Etat est pris en charge "en France et à l’étranger sur l’ensemble des réseaux publics ferroviaires, aériens et maritimes".

À lire aussi
Gilles Le Gendre à Paris, le 15 mai 2017 assemblée nationale
Gilles Le Gendre succède à Richard Ferrand à la tête du groupe REM à l'Assemblée

Tous ces avantages s'ajoutent au montant de leur retraite, 6.000 euros bruts par mois, lui-même complété par le salaire perçu en tant que membre de droit du Conseil constitutionnel, soit presque 15.000 euros bruts mensuels. Selon un rapport commandé par François Hollande en 2014, le coût total des retraites cumulées des anciens chefs de l'Etat s'élèverait ainsi à 10,3 millions d'euros par an.

Des avantages déjà corrigés par François Hollande

Fin 2016, François Hollande avait d'ailleurs initié une restriction de ces avantages en réduisant le personnel accordé aux présidents de la République retraités, et en soumettant la gratuité des déplacements à des conditions plus strictesUn décret publié le 5 octobre 2016 dispose que la prise en charge de leurs déplacements ne doit se faire que "pour leurs activités liées à leurs fonctions d'anciens chefs de l'Etat" et le personnel mis à leur disposition ne le sera que pour cinq ans. 

Pour les chefs d'Etat investis avant le 15 mai 2012, le décret n'entrera cependant complètement en vigueur que d'ici cinq ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Retraites La France insoumise
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789494873
La France insoumise souhaite réduire la retraite des anciens présidents
La France insoumise souhaite réduire la retraite des anciens présidents
Pour faire des économies, Danièle Obono, députée de la France insoumise, propose de s'attaquer aux privilèges des anciens chefs de l'Etat.
https://www.rtl.fr/actu/politique/la-france-insoumise-souhaite-reduire-la-retraite-des-anciens-presidents-7789494873
2017-07-26 11:21:22
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DousvZx0pQ05Sq-g0JdYoQ/330v220-2/online/image/2017/0406/7787985753_francois-hollande-et-nicolas-sarkozy-a-l-elysee-le-25-juin-2016.jpg