2 min de lecture UMP

La face très sombre de Patrick Buisson, éminence grise de Nicolas Sarkozy

Dans "Le mauvais génie", deux journalistes reviennent sur les liens entre Patrick Buisson et Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy et Patrick Buisson (archives).
Nicolas Sarkozy et Patrick Buisson (archives). Crédit : MIGUEL MEDINA, LIONEL BONAVENTURE / AFP
Jérôme Chapuis
Jérôme Chapuis Journaliste RTL

L'ombre de Patrick Buisson plane à nouveau sur Nicolas Sarkozy. Entre 2007 et 2012, il a été le très proche conseiller du Président. Un conseiller très droitier dont l'influence dans la fin du mandat et la campagne présidentielle de l'ancien chef de l'État n'est plus à démontrer. Deux journalistes du Monde, Vanessa Schneider et Ariane Chemin publient lundi Le Mauvais génie, aux éditions Fayard, dans lequel elles reviennent sur l'itinéraire de ce conseiller, le plus influent, de Nicolas Sarkozy, qui a par ailleurs enregistré à son insu le chef de l'État avec un dictaphone de 2007 à 2012. 

Il appelait Sarkozy "le Nain"

Ce qui frappe d'abord, c'est le mépris que manifeste Patrick Buisson à l'égard de Nicolas Sarkozy, alors qu'il lui prodigue des conseils. Dans son dos, il appelle le Président : "le Zinzin", "le Nain" ou encore "Naboléon". Parfois, il lui raccroche au nez. Et pourtant, jusqu'au bout, Nicolas Sarkozy lui donnera systématiquement la parole en premier dans les réunions stratégiques de l'Élysée. À lire ces pages, on a peine à comprendre comment l'ancien chef de l'État a pu lui laisser une telle place dans son dispositif. 

Patrick Buisson donne le ton. Il fait et défait les réputations de ministres et pousse des idées parfois totalement iconoclastes. Imaginez que dans les derniers jours de la campagne de 2012, cherchant un gros coup susceptible de marquer les esprits, il plaide en coulisses pour une dénonciation des accords d'Évian, ceux-là même qui ont mis fin à la guerre d'Algérie, au prétexte qu'ils donnent aux ressortissants algériens certains avantages. Dernier détail, pas le moins troublant. En 2014, Patrick Buisson est condamné à verser 10.000 euros à Nicolas Sarkozy pour une violation de sa vie privée dans le cadre de l'affaire du dictaphone. Nicolas Sarkozy ne lui a jamais réclamé cette somme.

Un ami de 20 ans de Mélenchon

Plus étonnant, on découvre aussi dans ce livre les liens qui unissaient Patrick Buisson et Jean-Luc Mélenchon. Un comble. Les auteurs vont même jusqu'à parler d'amitié. Elles présentent l'éminence grise du Président Sarkozy comme le conseiller occulte de l'ancien candidat du Front de gauche. Ils se connaissent depuis plus de vingt ans. C'est lui qui a conseillé à Jean-Luc Mélenchon de quitter le Parti socialiste en 2008 et de se présenter à gauche du PS en 2012. Sollicité pour savoir ce qu'il pensait de ces révélations, l'entourage du fondateur du Parti de gauche n'a pour le moment pas donné suite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
UMP Patrick Buisson Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants