1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "L'erreur ça n'est pas l'hyper réalisme du gouvernement aujourd'hui mais l'idéalisme du programme de 2012", explique Alain Duhamel
2 min de lecture

"L'erreur ça n'est pas l'hyper réalisme du gouvernement aujourd'hui mais l'idéalisme du programme de 2012", explique Alain Duhamel

REPLAY / ÉDITO - La gauche reproche au gouvernement de l'avoir trahie, mais pour l'éditorialiste, il fait simplement face à la réalité.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
"L'erreur ça n'est pas l'hyper réalisme du gouvernement aujourd'hui mais l'idéalisme du programme de 2012", explique Alain Duhamel
00:03:00
"L'erreur ça n'est pas l'hyper réalisme du gouvernement aujourd'hui mais l'idéalisme du programme de 2012", explique Alain Duhamel
00:03:02
Alain Duhamel

La semaine s'annonce difficile pour le gouvernement qui va devoir faire face à un large mouvement social. Les syndicats d'étudiants et de travailleurs sont vent debout contre la réforme du droit du Travail, portée par Myriam El Khomri et Manuel Valls. À gauche, certains accusent le Premier ministre de trahir les engagements présidentiels de François Hollande. Mais Alain Duhamel juge qu'il "n'y a pas de trahison de François Hollande par Manuel Valls, pour une raison très simple c'est qu'ils sont d'accord sur la ligne qui est menée aujourd'hui. Et donc en fait Manuel Valls - même s'il y a des questions de style ou de sensibilité sur des détails - met en application François Hollande."

Pour l'éditorialiste, la véritable question serait de savoir si "François Hollande trahit François Hollande ? C'est-à-dire, si la politique menée actuellement correspond, par exemple, au fameux discours du Bourget. En ce qui concerne l'inspiration et en ce qui concerne le ton, on ne peut pas du tout dire que ça se ressemble, il y  a vraiment un divorce entre les deux."

Un programme "idéaliste" qui fait face à la réalité

Est-ce que ce divorce est une trahison ? "Moi je dirais plutôt que c'est une conversion forcée. Parce que ce qui s'est passé c'est plutôt que François Hollande a mis en application son discours du Bourget quand il est arrivé au pouvoir et que pendant deux ans il l'a appliqué, mais simplement ça n'a pas marché. Donc il a bien fallu à ce moment-là changer de direction. En réalité, ce qui est en cause ce n'est pas la direction actuelle, ce ne sont pas les choix actuels, ce n'est pas le tournant de 2014, c'est le programme de 2012." Un programme qu'Alain Duhamel juge "idéaliste", "rêveur" qui "s'est fracassé contre la réalité"

Cet argument revient à chaque fois que la gauche est au pouvoir. "Il faut dire qu'à chaque fois c'est ce qu'il s'est passé", constate Alain Duhamel. Le Cartel des gauches en 1924, le Front populaire en 1936, François Mitterrand en 1981... Tous ont vécu la même désillusion. "Il n'y a guère que Lionel Jospin qui, quand il était Premier ministre, a pu échapper à ça."  Face à cette réalité, dans les régimes parlementaires, les gouvernements de gauche sont tombés, mais "quand c'est un régime présidentiel, le pouvoir en place demeure, mais sur autre chose." 

La démocratie mise à mal

À lire aussi

Alors bien sûr, ce changement de ligne par rapport aux promesses électorales n'est pas le choix le plus démocratique. Mais cela a été le cas pour les plus grands hommes politiques, estime Alain Duhamel qui cite Winston Churchill, le général de Gaulle ou encore Jacques Chirac. "À mes yeux, ce qui est vraiment choquant, c'est la nécessité que tous les régimes démocratiques - ou presque - ont en tête de faire rêver les gens pendant la campagne. Et puis ensuite de s'apercevoir que la réalité ne correspond pas au rêve." 

Autre souci majeur selon lui : au moment de prendre un tournant nécessaire, les gouvernements ne l'expliquent pas, ne l'assument pas et ne s'excusent pas. "À mon avis, c'est d'ailleurs pour ça qu'ils se font battre ensuite."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/