1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. À l'école, "l'institutrice ne comprenait pas" Jean Lassalle : sa mère le raconte
2 min de lecture

À l'école, "l'institutrice ne comprenait pas" Jean Lassalle : sa mère le raconte

Lorsqu'il est arrivé à l'école, Jean Lassalle parlait exclusivement béarnais et peinait à se faire comprendre de tous. Marie Lassalle, 78 ans, nous en dit un peu plus son fils, aujourd'hui candidat à la présidentielle.

Le député MoDem, Jean Lassalle, en avril 2013 à Paris (photo d'Archives).
Le député MoDem, Jean Lassalle, en avril 2013 à Paris (photo d'Archives).
Crédit : AFP / Kenzo Tribouillard
Marie Lassalle, mère du candidat Jean Lassalle, raconte son fils
04:31
Isabelle Langé
Isabelle Langé
Animateur

"Maman a mis huit jours à me mettre au monde." Si Jean Lassalle est souvent en retard, comme ce fut le cas le 3 avril lors du Grand Débat de la présidentielle, c'est dit-il à cause de sa mère, qui l'a mis au monde en 1955 alors qu'elle n'avait que 17 ans. La maman de Jean Lassalle, Marie, a aujourd'hui 78 ans. Elle n'a jamais quitté le village de Lourdios-Ichère, dont son fils, candidat à la présidentielle, est le maire depuis 1977. Jean Lassalle est l'aîné d'une fratrie de quatre, composée également de Ginette, Julien et Isabelle. Il est né à Lourdios, de parents bergers transhumants.

L'enfance de Jean Lassalle a été compliquée. Celui-ci parlait béarnais et peinait à s'exprimer dans une langue de Molière limpide. "L'institutrice devait aller chez une voisine pour savoir ce qu'il avait dit, elle ne le comprenait pas", raconte Marie. "Il était très timide, il avait peur de tout" selon Marie, puis a été "la cible des copains et surtout des professeurs". "Quand il est parti au lycée, là, ça a été un revirement spectaculaire. Les professeurs et surtout le directeur ont vu qu'il était intelligent (...) c'est ça qui l'a métamorphosé", raconte la maman du candidat.

Jean Lassalle le papa poule

Pour Marie, son fils, qui jeune "admirait de Gaulle, Gandhi, Mandela", "a du cœur". "Il aime les hommes, les femmes, qu'ils soient de couleur, qu'ils soient pauvres", explique la mère du candidat béarnais. Celle-ci est catégorique : son fils n'a "pas de défauts". Ce "papa poule" a eu trois enfants avec son épouse, Pascale. "Il adore sa femme, elle compte pour lui plus que tout", affirme Marie.

L'une des principales qualités de son fils ? "Il est honnête. Il y avait Nicolas Sarkozy qui voulait le faire deux fois ministres, mais il ne voulait pas être sous la contrainte de qui que ce soit", raconte-t-elle. À deux semaines du premier tour de la présidentielle, Marie encourage plus que jamais son fils à devenir le premier berger béarnais à l'Élysée. "Va de l'avant, ne t'arrête pas, tu es fait pour ça".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/