1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉS RTL - Présidentielle 2022 : faut-il diminuer le nombre de fonctionnaires ?
1 min de lecture

INVITÉS RTL - Présidentielle 2022 : faut-il diminuer le nombre de fonctionnaires ?

Agnès Verdier-Molinié, directrice de la fondation Ifrap pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques et Johan Theuret, membre fondateur du Collectif Sens du Service Public, s'opposent sur le sujet.

Une professeure et ses élèves en classe (image d'illustration)
Une professeure et ses élèves en classe (image d'illustration)
Crédit : AFP
L'invité de 8h20 du 27 janvier 2022
00:08:48
Présidentielle 2022 : faut-il diminuer le nombre de fonctionnaires ?
00:08:48
Marie-Pierre Haddad

Une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle se déroule jeudi 27 janvier en France. Faut-il diminuer le nombre de fonctionnaires dans notre pays ? "Est-ce qu'un jour on va réussir à baisser la masse salariale qui pèse sur les dépenses de fonctionnement de notre pays ? On a 40 milliards de plus de dépenses de personnel par rapport aux pays comparables, tous les ans", a expliqué Agnès Verdier-Molinié, directrice de la fondation Ifrap pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques.

Elle rappelle ainsi qu'Emmanuel Macron "s'était engagé à supprimer 120.000 postes. Quand on regarde les projections de l'Insee pour cette année 2022, ce sera plutôt 120.000 en plus. Maintenant, est-ce qu'on a un pays bien géré ? Non. Est-ce que ça nous coûte moins cher ? Non. Est-ce que nos services publics sont meilleurs ? Non. Donc, il est peut être temps de se poser la question comme ailleurs : comment gérer différemment ?", a-t-elle détaillé. 

On veut fragiliser la solidarité nationale

Johan Theuret, membre fondateur du Collectif Sens du Service Public

Johan Theuret, membre fondateur du Collectif Sens du Service Public, a estimé quant à lui que la vision d'Agnès Verdier-Molinié est "une photographie qui est classique". "On essaye de rendre scientifique un vieux dogme, mais ça ne suffit pas. Quand on dit qu'on veut supprimer un des postes de fonctionnaires, on veut fragiliser la solidarité nationale. Deux tiers des ménages reçoivent en moyenne plus de prestations en nature, c'est-à-dire par les écoles, par la santé, par la police, par les services, grâce au service public, que ce qu'ils ne payent d'impôt", a-t-il répondu. 

Pour lui, la question de la diminution des postes de fonctionnaires, "c'est chercher à les stigmatiser et à dire qu'ils sont bénéficiaires d'avantages indus. C'est aussi mentir parce que depuis 1997, aucun président de la République n'a réussi à supprimer par milliers les postes de postes de fonctionnaires qui étaient annoncés".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.