1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉ RTL - Menacé de décapitation, le député Mendes dénonce "des terroristes de canapé"
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Menacé de décapitation, le député Mendes dénonce "des terroristes de canapé"

Le député LaRem de Moselle exprime son désarroi concernant les menaces de mort qu'il ne cesse de recevoir sur son site internet, alors que 13% des Français jugent les violences envers les députés légitimes, selon un dernier sondage.

Ludovic Mendes reçoit sans cesse des menaces de mort.
Ludovic Mendes reçoit sans cesse des menaces de mort.
Crédit : RTL
L'invité de RTL Soir du 23 novembre 2021
07:22
Julien Sellier & Théo Putavy

"Je viendrai te décapiter. Un 7mm pour te neutraliser, un couteau pour te terminer." Ludovic Mendes, député LaRem de Moselle, a décidé de rendre public ce message pour alerter contre les menaces de mort presque quotidiennes que reçoivent certains députés sur leurs sites internet ou réseaux sociaux. 

Alors qu'un sondage révèle que 13% des Français jugent légitimes les violences envers les députés, une référente à l'Assemblée Nationale vient d'être nommée pour gérer ces cas inquiétants. "Ce sont des terroristes de canapé. Je ne veux pas pousser à la confrontation mais en démocratie, on ne menace pas les gens", a déclaré Ludovic Mendez avant d'ajouter que "c'est une base de la dignité humaine". 


L’homme de 34 ans clame qu’il n’a pas peur car son “engagement est plus fort que le reste” mais que son entourage s’inquiète pour lui. “60% des Français comprennent la violence contre nous. C’est comme si c’était normal. Or, on ne doit accepter la violence pour personne. On doit combattre une forme de terrorisme intellectuel”, a-t-il confié. "Ce matin encore, on proposait de me faire exploser."

Souvent sur fond de contestation du passe sanitaire ou du mouvement des gilets jaunes, ces sommations sont "rarement signées" par des personnes qui "essayent d'imposer de nouvelles règles, contraires à celle de la République", selon le député de la majorité. 

À lire aussi

Cinq députés LaRem ont avoué avoir reçu des menaces de mort lors des trois dernières semaines. Il en est de même pour une député Insoumise ainsi que Jean-Luc Mélenchon. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/