1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉ RTL - "Les enfants sont vaccinés à près de 80%" dans le secondaire, assure Blanquer
1 min de lecture

INVITÉ RTL - "Les enfants sont vaccinés à près de 80%" dans le secondaire, assure Blanquer

Pour le ministre de l'Éducation nationale, "ce qui a explosé" ces dernières semaines à l'école, "c'est le nombre de tests faits pour les enfants".

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer était l'invité de RTL vendredi 27 août.
Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer était l'invité de RTL vendredi 27 août.
Crédit : RTL
Jean-Michel Blanquer invité RTL de ce mardi 7 décembre
10:15
Jean-Michel Blanquer invité RTL de ce mardi 7 décembre
10:15
Alba Ventura & Gregory Fortune

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé lundi 6 décembre le passage du niveau 2 au niveau 3 du protocole Covid-19 dans les écoles primaires. Le masque devient obligatoire partout même dans la cour, il est recommandé d'éviter de se croiser à la cantine et le sport dans les gymnases se fait de façon calme avec masque et gestes barrières. Ces mesures seront-elles suffisantes pour freiner l'épidémie, qui explose chez les enfants ?

"Oui ça va contribuer évidemment à piloter la situation, ce que l'on fait depuis le début, répond Jean-Michel Blanquer sur RTL. On ne peut pas dire qu'il y ait une explosion, le mot est trop fort. Il y a un taux d'incidence qui est en train d'augmenter (...) mais c'est tout simplement parce qu'on fait plus de tests".

"Ce qui a explosé, c'est le nombre de tests faits pour les enfants, et bien sûr on reste très vigilant, insiste le ministre de l'Éducation nationale. Mais tout ceci concerne l'école primaire, puisque s'agissant de l'enseignement secondaire, le fait que les enfants soient désormais vaccinés à près de 80% nous permet de continuer à piloter les choses de la même manière".

L'école, c'est du sérieux

Jean-Michel Blanquer

"Pour moi, c'est très important que les enfants aillent à l'école, martèle aussi Jean-Michel Blanquer. L'école, ce n'est pas une variable d'ajustement (...) Si on a fait l'instruction obligatoire à trois ans par exemple, c'était pour envoyer un message sur le fait que l'école maternelle on y allait tous les jours, à toutes les heures prévues. Parce que l'école, c'est du sérieux si vous me permettez l'expression. L'école, c'est bon pour les enfants".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/