1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Intrusion à la CFDT : "Je condamne cette action, je la trouve inacceptable", réagit Berger sur RTL
1 min de lecture

Intrusion à la CFDT : "Je condamne cette action, je la trouve inacceptable", réagit Berger sur RTL

DOCUMENT RTL - Le secrétaire général de la CFDT a réagi à une nouvelle intrusion des locaux de la centrale ce lundi 20 janvier, revendiquée par la CGT-Energie, opposée à la réforme des retraites.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, le 25 novembre 2019
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, le 25 novembre 2019
Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Intrusion à la CFDT : "Je condamne cette action, je la trouve inacceptable", réagit Berger sur RTL
00:54
Pauline De Saint-Rémy - édité par Eléanor Douet

"Ce sont des méthodes inacceptables". Laurent Berger a réagi à l'intrusion des locaux de la CFDT, menée par une quinzaine de personnes, qui ont coupé l'électricité quelques minutes, ce lundi 20 janvier au matin. C'est la deuxième intrusion qui cible la centrale en quatre jours.

"Ce matin vers 11h30, une quinzaine de personnes cagoulées, habillées en noir, se sont introduites dans les locaux de la CFDT, sont rentrées par la trappe EDF et ont été couper le courant, de façon autoritaire", a indiqué le secrétaire général du syndicat au micro de RTL.

"Ça a été revendiqué par le CGT-Energie. Je condamne cette action, je la trouve inacceptable", s'est indigné Laurent Berger qui a indiqué que "la CFDT, comme pour l’intrusion de vendredi dernier, va porter plainte".

"On a le droit dans un pays démocratique de penser différemment. Entre organisations syndicales on se doit le respect mutuel, ce à quoi on ne manque jamais à la CFDT et donc j'attends la même chose de nos interlocuteurs syndicaux", a-t-il poursuivi.

À lire aussi

Laurent Berger a eu une pensée pour les personnes qui travaillent au moment de l'intrusion. "Cette action, il faut bien comprendre, elle vise des salariés qui sont en train de travailler, qui ont peur lorsqu'ils sont à l'accueil en voyant arriver quinze personnes cagoulées. Ce sont des méthodes inacceptables", a-t-il conclu. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/