1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Maltraitance des personnes âgées : une députée LREM dépose une proposition de loi
1 min de lecture

Maltraitance des personnes âgées : une députée LREM dépose une proposition de loi

Info RTL INFO RTL - Après s'être appuyée sur des témoignages de la plateforme téléphonique 3977, la députée En Marche, Stéphanie Atger, a déposé une proposition de loi, vous révèle RTL ce jeudi 18 février, pour mieux protéger les personnes âgées et vulnérables.

Des personnes âgées (illustration)
Des personnes âgées (illustration)
Crédit : AFP
INFO RTL - Maltraitance des personnes âgées : une député En Marche dépose une proposition de loi
01:32
Marie-Bénédicte Allaire

On en parle peu et pourtant, la maltraitante des personnes âgées au sein même de leur famille est un phénomène plus répandu qu'on ne croit. Les victimes osent peu se confier. Pire, la loi telle qu'elle existe aujourd'hui limite les possibilités de porter plainte contre ses propres enfants.

C'est pour cette raison qu'une députée LaREM, Stéphanie Atger, a déposé une proposition de loi, a-t-on appris ce jeudi 18 février, pour mieux protéger les personnes âgées et vulnérables. Elle s'est appuyée notamment sur le témoignage de la plateforme téléphonique 3977, une structure associative nationale d'écoute dédiée.

Trois quarts des appels reçus par les écoutants du 3977 concerne des mauvais traitements infligés aux personnes âgées, au sein même de leur famille. "Ce matin par exemple, j'ai eu un appel pour une dame de 102 ans. Cette personne était laissée à l'abandon, n'avait pas mangé pendant plusieurs jours, son domicile était resté ouvert à tous vents", indique l'une des bénévoles.

Reformer le Code pénal

Toutefois, se retourner contre un proche est un pas difficile à franchir pour les victimes constate Pierre Czernichow, le président de la plateforme téléphonique : "C'est ça qui est très impressionnant, c'est le niveau d'acceptation des victimes de fait de violences psychologiques voire physiques dont on a du mal à comprendre comment il est supportable". 

À lire aussi

Pour la députée En Marche, Stéphanie Atger, reformer le Code pénal pour faciliter les dépôts de plainte contre un descendant serait un premier pas : "Le fait d'être reconnu, de pouvoir être reconnu, que la justice puisse prononcer une peine à l'encontre de ceux qui commettent les faits, je pense que déjà il y aura une avancée majeure", indique-t-elle. Cela permettrait aussi d'ouvrir les yeux de la société sur le fléau silencieux. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/