2 min de lecture Gouvernement

Impôt universel : comment Matignon a sèchement recadré Jacqueline Gourault

Dans une interview donnée au "JDD", la ministre de la Cohésion des territoires a proposé que tous les Français soient soumis à l'impôt sur le revenu.

micro generique Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy iTunes RSS
>
Impôt universel : comment Matignon a sèchement recadré Jacqueline Gourault Crédit Image : ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Léa Stassinet

C'était la polémique de ce week-end. Dans les colonnes du Journal du dimanche, la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault a fait part d'une proposition qui n'a pas plus à tout le monde : celle d'un impôt universel. Elle a en effet été sèchement recadrée par le cabinet du Premier ministre, qui avait pourtant relu son interview avant parution. 

Relue et même corrigée puisque c'est une règle que le cabinet d'Édouard Philippe s'est fixée depuis le début du quinquennat et à laquelle il s'astreint à chaque fois qu'un ministre s'exprime dans la presse et si le temps le permet, il doit soumettre ses propos aux communicants de Matignon. 

Et c'est bien ce qu'il s'est passé avec l'interview de Jacqueline Gourault, unt interview "copieuse et longue" plaide-t-on pudiquement à Matignon, et qui avait été modifiée "à droite, à gauche" et notamment la partie concernant les questions de fiscalité. C'est le JDD qui en réalité n'aurait pas souhaité supprimer les propos qui fâchent, considérant que l'idée d'un impôt universel venant d'une ministre en pleine crise des "gilets jaunes" n'avait rien d'anodin. 

Je ne sais pas mentir

Jacqueline Gourault
Partager la citation

Mais Jacqueline Gourault avait-elle l’intention de faire un effet d'annonce ? Cette intime de François Bayrou, pilier du MoDem passée par le Sénat, si elle est très politique est singulièrement transparente quand on lui pose des questions et c’est rare en politique. "Moi je ne sais pas faire de off, je ne sais pas mentir", dit-elle en petit comité.

Or elle défend comme Bayrou le principe d’un revenu universel depuis de nombreuses années, c’est quasiment une question de philosophie politique, explique son entourage. Elle n'aurait fait que livrer une conviction personnelle. Problème, elle a rouvert au passage le 4e débat fiscal en l'espace d'un mois selon les mots d'un proche de Philippe. Et à Matignon, on en est convaincu : "On a trop tiré sur la corde, les Français ne veulent plus entendre parler de hausse d'impôt. On ne peut pas se permettre de flou sur un sujet aussi irritant. On a décidé de ne pas laisser prospérer l’idée". Bref, ils ont recadré Jacqueline Gourault. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Premier ministre Fiscalité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants