2 min de lecture Écologie

"Il faut arrêter de penser l’écologie comme punitive", lance Alba Ventura

ÉDITO - L'écologie ne devrait plus être cantonnée à un ministère mais devrait être transversale dans l'action du gouvernement, plaide Alba Ventura.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
L'Edito politique du 09 octobre 2018 Crédit Image : AFP / ERIC PIERMONT | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

Si rien n'est fait maintenant contre le réchauffement climatique, les conséquences vont être très graves très rapidement. C'est une nouvelle alerte lancée lundi 8 octobre par les experts du Giec, qu'Emmanuel Macron assure prendre très au sérieux : "Il faut que tout le monde agisse maintenant."

Cela fait pourtant tellement longtemps que le Giec agite le chiffon rouge, plus de 25 ans que l’on nous dit qu’on est au bord du précipice, que c’est la dernière station avant le désert. On en a eu des alertes : du protocole de Kyoto au sommet de la Terre, là même où Jacques Chirac se désolait en 2002 de voir notre planète brûler alors que nous regardions ailleurs. C'était il y a 16 ans déjà, et c'est à se demander si un jour l’écologie a été prise au sérieux.

D’ailleurs, vous vous souvenez des européennes de 2009 ? À cette époque-là, Nicolas Sarkozy, qui ne passe pas pour un grand écologiste, arrive en tête avec près de 28%, mais les écolos, avec comme figure de proue Daniel Cohn Bendit, font une percée historique avec près de 20%.

À lire aussi
Didier Guillaume, le 17 octobre 2018 à l'Élysée santé
Bébés nés sans bras : accusé de vouloir enterrer l'affaire, le gouvernement répond

Quand Sarkozy devient subitement militant écolo

Alors deux jours plus tard, Nicolas Sarkozy devient subitement militant écolo. Il visite l’Institut national de l’énergie solaire et déclare que "là où on dépense 1 euro pour le nucléaire, on dépensera 1 euro pour les énergies renouvelables". Bon , deux ans plus tard, il dira qu’il faut arrêter d’empoisonner nos agriculteurs avec l’écologie et arrêter de vouloir fermer Fessenheim.

C’est l’exemple type de la manière dont le politique traite l’écologie chez nous. Quand c’est porteur, nos présidents sont tous écolos. L’écologie c’est beaucoup d’effet d’estrades, de grandes déclarations, mais on ne prend pas assez de risques en réalité, pour ne pas se couper de l’opinion.

On ne va pas d’un coup retourner dans le Larzac avec des chèvres et des bougies

Alba Ventura
Partager la citation

Il faut arrêter de penser l’écologie comme punitive ou comme négative, ça ne peut pas se limiter à des taxes ou des impôts, ou des normes. Et ça ne peut seulement se penser en terme de décroissance. On ne va pas d’un coup retourner dans le Larzac avec des chèvres et des bougies parce qu'on oeuvre pour l'écologie.

Cela sous-entend des arbitrages, mais surtout des solutions des alternatives. Anne Hidalgo a raison de vouloir éradiquer la voiture dans Paris, mais elle n’offre pas de solution, elle punit. En matière d’écologie, il faut mettre en œuvre au terme d’un consensus. Et cela veut dire que l’écologie, ça ne doit plus être une pensée de gauche ou de droite, ça doit être une évidence. Ça ne doit pas être un objectif à 4 ans ou à 6 ans, en pensant à la prochaine élection.

Si vous voulez, de la même manière que l’on dit aujourd’hui que tout doit être digital, tout doit être écolo. À la limite, il ne faudrait plus de ministère de l’Écologie, il faudrait que l’écologie soit partout transversale, pas verticale comme un critère de qualité. Un état d’esprit en somme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Environnement Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795105935
"Il faut arrêter de penser l’écologie comme punitive", lance Alba Ventura
"Il faut arrêter de penser l’écologie comme punitive", lance Alba Ventura
ÉDITO - L'écologie ne devrait plus être cantonnée à un ministère mais devrait être transversale dans l'action du gouvernement, plaide Alba Ventura.
https://www.rtl.fr/actu/politique/il-faut-arreter-de-penser-l-ecologie-comme-punitive-lance-alba-ventura-7795105935
2018-10-09 08:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XMRecWqMmbkDmTjJbdoLEg/330v220-2/online/image/2018/0911/7794739153_le-ministre-de-la-transition-ecologique-et-solidaire-francois-de-rugy-le-10-septembre-2018-a-paris.jpg