1 min de lecture Charles Aznavour

Hommage à Charles Aznavour : "Il avait choisi l'assimilation", dit Olivier Mazerolle

ÉDITO - Lors de l'hommage rendu aux Invalides, l'hymne arménien a été joué avant la Marseillaise. Charles Aznavour se revendiquait entièrement des deux cultures.

Olivier Mazerolle L'Edito d'Olivier Mazerolle Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Hommage à Charles Aznavour : "Il avait choisi l'assimilation", dit Olivier Mazerolle Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle Journaliste RTL

L'hommage national à Charles Aznavour a débuté avec l'hymne arménien avant la Marseillaise. La France serait-elle prête dans des circonstances pareilles, à entendre l'hymne algérien avant la Marseillaise ? Pourquoi accepte-t-on que Charles Aznavour puisse se dire 100% Français et 100% Arménien alors qu'un jeune d'origine algérienne susciterait une énorme controverse en se déclarant 100% Français et 100% Algérien ? Charles Aznavour avait choisi l'assimilation et avait travaillé avec acharnement pour dépasser les moqueries et comprendre les subtilités de la langue française, ce qui ne l'empêchait pas d'en porter une autre.

Il prouvait par son existence que la République française permet à un étranger de réussir, pour peu qu'il en accepte les codes et qu'il se mette au boulot. Les jeunes immigrés ne font pas le même effort ? C'est sans doute le cas d'une minorité mais c'est elle qu'on entend et qu'on voit agir. Ils doivent comprendre que la France, leur pays, n'acceptera pas un autre code de valeurs que celui qu'elle a édifié au fil des siècles et ça n'est pas négligeable.

Comment en est-on arrivé à laisser croire à une jeunesse que l'islamisme pouvait apporter une justification morale à sa rébellion ? La reconquête républicaine suppose une mobilisation générale de la police mais aussi de l'éducation. La mobilisation des services sociaux, des élus locaux et des musulmans qui vivent leur religion sans difficulté. La reconquête prendra du temps mais il faut aussi savoir, parfois, écouter ceux que l'on admire. Dans une vidéo projetée ce matin, Charles Aznavour prônait l'amour des autres et l'amour de l'humanité, c'est un beau résumé de l'idéal français.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charles Aznavour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795072174
Hommage à Charles Aznavour : "Il avait choisi l'assimilation", dit Olivier Mazerolle
Hommage à Charles Aznavour : "Il avait choisi l'assimilation", dit Olivier Mazerolle
ÉDITO - Lors de l'hommage rendu aux Invalides, l'hymne arménien a été joué avant la Marseillaise. Charles Aznavour se revendiquait entièrement des deux cultures.
https://www.rtl.fr/actu/politique/hommage-a-charles-aznavour-il-avait-choisi-l-assimilation-dit-olivier-mazerolle-7795072174
2018-10-05 20:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3P14cu9jwCXVglueQQIjfQ/330v220-2/online/image/2018/1005/7795065537_emmanuel-macron-devant-la-depouille-de-charles-aznavour-dans-la-cour-des-invalides-le-5-octobre-2018.jpg